Voyages à l'étranger : ce qu'il faut savoir

Vignette
hall d'aéroport
Adobe Stock
Le 8 juillet, le Gouvernement fédéral et les gouvernements des entités fédérées en présence des membres du Groupe d’Experts en charge de l’Exit Strategy (GEES) ont précisé la stratégie en ce qui concerne l’accompagnement des personnes qui reviennent de « zones de risque » d’un point de vue épidémiologique, dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 en Belgique.

Le Conseil national de Sécurité a déjà clairement encadré les déplacements non-essentiels à l'étranger en limitant strictement la liste des pays accessibles aux ressortissants belges aux États membres européens et/ou membres de l'Espace Schengen. Néanmoins, la situation sanitaire volatile dans certaines de ces régions considérées initialement comme « sûres » en appelle à une marche à suivre précise afin d'atténuer les risques de recrudescence de l'épidémie dans notre pays.

L'approche générale en matière de restrictions/recommandations de voyages transfrontaliers se différencie entre zones rouges, oranges et vertes. Ces codes sont publiés sur le site des Affaires étrangères.

  • Les zones rouges sont des zones qui ont été placées en isolation par le pays lui-même ou qui sont considérées comme à très haut risque de contamination au virus pour les touristes belges. La Belgique interdit formellement les voyages touristiques ou non-essentiels dans ces zones. Les voyageurs qui malgré cette interdiction reviendraient de ces zones seront pris en charge comme des « contacts à haut risque » et donc soumis à l'obligation de passer un dépistage et d'effectuer une quarantaine.
  • Les zones oranges sont des zones qui sont considérées comme à haut risque de contamination au virus pour les touristes belges. Il n'y a pas d'interdiction de voyage dans ces zones. Contrôlez avant votre départ l'avis de voyage pour ces destinations : il est possible que les autorités locales établissent des limitations pour les touristes belges. Il peut s'agir d'une obligation d'inscription, de la présentation d'un test Covid-19 récent et négatif ou même d'une quarantaine à effectuer sur place. Il est demandé aux voyageurs qui reviendraient de ces zones de passer un dépistage et d'effectuer une quarantaine.
  • Les zones vertes sont des zones qui sont considérées comme à bas ou très bas risque sanitaire. Il n'existe pas de restrictions de voyage dans ces zones. Il reste cependant important de prendre connaissance de l'avis de voyage relatif à votre destination. Pendant votre séjour, suivez les recommandations des autorités locales relatives aux mesures d'hygiène, de distance et de port du masque.

À partir du 1er août, il est obligatoire de remplir le formulaire Passenger Locator Form pour :

  • toutes les personnes revenant de l'étranger ou se rendant en Belgique par avion ou par bateau ;
  • toutes les autres personnes revenant de l'étranger ou se rendant en Belgique sauf :

       - si elles restent moins de 48 heures en Belgique,
       - si elles y reviennent à la suite d'un séjour à l'étranger de moins de 48 heures.

Le Passenger Locator Form concerne donc toutes les zones de voyage qu'elles soient rouges, oranges ou vertes.

 

Retour aux actualités