Bilan sur l’état des réserves en eau et des cours d’eau en Wallonie

Vignette
La Cellule sécheresse, regroupant les différents interlocuteurs du secteur de l’eau en Wallonie (représentants des services concernés du SPW, Aquawal et les acteurs de la production et distribution d’eau potable) s’est réunie ce 8 juin afin de faire le point sur l’état des réserves en eaux souterraines et de surface ainsi que sur la distribution de l’eau.

1.    Précipitations et indice sécheresse

Les précipitations de ces 3 dernières semaines montrent une grande variation à la suite des orages de ces derniers jours. L'indice sécheresse de l'IRM, qui avait entamé une remontée depuis la mi-mai, est actuellement proche de la normale.

2.    Barrages-réservoirs, cours d'eau et eaux souterraines

La situation est bonne pour les barrages-réservoirs : les niveaux des lacs sont au-dessus des niveaux objectifs. Le niveau au barrage de Nisramont est relativement stable. Le Ry de Rome est à 100% de sa capacité. L'Eau d'Heure et la Plate taille sont à des niveaux normaux.

Pour les débits des cours d'eau, on se rapproche des normales saisonnières. Il n'y a pas d'inquiétude à avoir à l'heure actuelle. Pour les cours d'eau non navigables, on arrive doucement à la période d'étiage. Il convient toutefois de rester prudent par rapport aux précipitations à venir car si la situation est actuellement globalement rassurante, une trop longue période sans pluie pourrait dégrader la situation.

Enfin, pour les eaux souterraines, le niveau piézométrique de la plupart des masses d'eau décroit lentement ce qui est tout à fait normal pour la saison. Quelques stations se distinguent par des niveaux légèrement plus élevés. C'est le cas, par exemple, des masses d'eau des Craies de Hesbaye qui continuent à remonter.

3.    Production et distribution d'eau

La distribution publique de l'eau se déroule normalement sur tout le territoire wallon. Les distributeurs observent une consommation de l'eau de distribution significativement plus basse de l'ordre de 10% en ce mois de mai 2021 en comparaison à mai 2020, probablement en raison des températures moins élevées observées.

4.    Prévisions

Pour les 15 prochains jours, la tendance serait à un temps plutôt sec et chaud avec des températures pouvant atteindre 30 degrés. C'est pourquoi il convient de rester attentif aux éventuelles dégradations des ressources en eau.

Le Centre régional de crise de Wallonie (CRC-W) poursuivra donc le monitoring de la situation. Un nouveau point sur la situation sera effectué le 29 juin.

 

 

 

Retour aux actualités