Une prime pour encourager les formations dans les métiers en pénurie

Vignette
Une prime pour encourager les formations dans les métiers en pénurie
Le 28 février 2019, le Gouvernement wallon, sur proposition du Ministre de l’Emploi et de la Formation, a adopté en troisième lecture le projet d’arrêté relatif à l’incitant financier visant la mobilisation des demandeurs d’emploi vers la formation. Une prime de 350 euros nets sera octroyée aux demandeurs d’emploi qui ont entrepris et réussi une formation à un métier en pénurie à partir du 1er septembre 2018.

Le 28 février 2019, le Gouvernement wallon, sur proposition du Ministre de l'Emploi et de la Formation, a adopté en troisième lecture le projet d'arrêté relatif à l'incitant financier visant la mobilisation des demandeurs d'emploi vers la formation. Une prime de 350 euros nets sera octroyée aux demandeurs d'emploi qui ont entrepris et réussi une formation à un métier en pénurie à partir du 1er septembre 2018.

« Incitant + » a été mis en place pour inciter les demandeurs à se former à un métier considéré comme « critique » ou en pénurie.

Trois dispositions concrètes sont prévues pour les apprenants :

•    L'incitant de 350 euros à proprement parler
•    Une préparation à un entretien d'embauche (sous forme d'un court module)
•    La promesse d'un entretien d'embauche

« Incitant + » s'inscrit dans le cadre d'autres mesures prises par le Ministre de l'Emploi et de la Formation pour lutter contre le phénomène des métiers en pénurie.
Parmi celles-ci, la réforme du PFI (qui permet aux entreprises de former les travailleurs en fonction de leurs besoins et parallèlement aux demandeurs d'emploi d'acquérir des compétences données) et l'action « Coup de poing pénuries » (qui permet aux entreprises qui cherchent au minimum 8 travailleurs pour une même fonction de faire appel au FOREM afin qu'il leur propose un programme sur-mesure via une sélection des candidats et un plan de formation flexible). Les secteurs professionnels se sont engagés via la signature d'un protocole d'accord à sensibiliser les employeurs à ces différentes mesures.

A noter que les apprenants bénéficiant de cette prime pourront continuer à percevoir des allocations de chômage et d'insertion.

Retour aux actualités