Titres-services : salaire garanti pour les travailleuses

Vignette
aide-ménagère
Adobe Stock
Depuis le début de la crise sanitaire, la Wallonie a décidé de maintenir la totalité de ses subsides à destination du secteur des titres-services pour y protéger l’emploi y compris, lorsque les activités étaient ralenties ou à l’arrêt. Ces mesures de protection sont désormais renforcées.

Même si elles n'ont encore repris leurs activités que partiellement ou pas du tout, le salaire des 40 000 travailleuses des titres-services est garanti à 100 % jusqu'à la reprise complète. Un budget additionnel de 8,6 millions € a été dégagé à cet égard (en plus des 41 millions € affectés chaque mois au secteur).

Cette mesure vise à protéger les travailleuses qui ont vu leurs activités fortement diminuer durant la crise sanitaire. Elle veut aussi permettre aux agences de titres-services de reprendre en douceur car, tous les utilisateurs des titres-services ne sont pas encore prêts à réintégrer les aides-ménagères au sein de leur domicile.

Plus concrètement

Le Gouvernement wallon prévoit, du 1er au 31 mai, une subvention de 18 €/heure que les aides-ménagères prestent ou non leurs heures chez les utilisateurs. Cela permettra donc aux entreprises de payer à leurs travailleuses en salaire plein, même si celles-ci ne prestent qu'une partie de leur horaire.

Pour les heures prestées, la mesure vise uniquement les entreprises de moins de 250 travailleuses et travailleurs. En Wallonie, le secteur des titres-services est en effet essentiellement composé de petites et moyennes structures : 72 % des agences wallonnes sont composées de moins de 50 travailleurs et 22 % d'entre elles, de moins de 10 travailleurs.

Respect des normes sanitaires en vigueur

Cette aide est conditionnée à une exigence de matériel de protection sanitaire mis à disposition des travailleuses pour qu'elles puissent effectuer leur travail en toute sécurité pour leur santé et celles des utilisateurs titres-services. Un module d'information et de sensibilisation à l'hygiène a également été prévu à cet égard.

 

Retour aux actualités