Première étape pour la centrale géothermique de Mons

Mardi, 26 février, 2019

La première phase majeure dans le creusement de deux puits géothermiques a été lancée à Mons.

Jusqu'à la mi-mars, 14 communes feront l'objet d'une prospection par des camions vibrateurs afin d'ausculter les différentes couches du sous-sol. Cette première étape est capitale dans la concrétisation du projet de développement de la géothermie dans le bassin de Mons qui permettra de raccorder un futur réseau de chauffage urbain à deux puits de géothermie profonde.

En effet, ce projet soutenu par la Wallonie et l'Europe, permettra de développer une source d'énergie durable présentant de gros atouts. La géothermie exploite une source d'énergie stockée sous forme de chaleur dans le sous-sol qui entraîne très peu de CO2 et contribue à diversifier l'alimentation énergétique.

En 2020, deux puits seront creusés pour permettre de pomper l'eau chaude au sein de la nappe profonde et de réinjecter l'eau dans le sous-sol après son passage dans des échangeurs de chaleur. Une centrale géothermique située à côté des deux puits sera ensuite construite. Enfin, un réseau de chaleur sera développé afin d'alimenter l'hôpital Ambroise Paré et les futurs opérateurs prêts à profiter de cette nouvelle source d'énergie locale et pérenne.

Ce projet représentera une économie annuelle de 3 514 tonnes de CO2!