Populations de sangliers : bilan positif pour le plan de tir

Vignette
sangliers en forêt
Adobe Stock
Dans le cadre de sa politique de réduction des populations de sangliers, un plan de tir spécifique a été expérimenté dans les Conseils cynégétiques les plus densément peuplés. Les résultats de ce dispositif sont globalement positifs.

La surpopulation de sangliers provoque de nombreux dommages, notamment en termes de biodiversité, de sécurité routière, de dégâts agricoles mais présente également des risques sanitaires, comme la peste porcine africaine.

Un plan de tir expérimental est donc entré en vigueur dès ce mois de janvier 2020 sur les zones où l'on a tiré, en moyenne, plus de 60 sangliers aux 1 000 ha boisés durant les cinq dernières années. Cela représentait 15 Conseils cynégétiques, répartis sur 5 directions des services extérieurs du département Nature et Forêts du Service public de Wallonie.

Efficacité de la méthode

Le bilan global du plan de tir 2019-2020 atteint 105 % de l'objectif visé avec un prélèvement minimum de 30 % de laies de plus de 30 kg. Précisons que les plans de tirs ont été atteints voire dépassés pour 14 des Conseils cynégétiques. Notons également que la prolongation de la chasse en janvier et février a permis un prélèvement de 12 % du plan de tir global.

Sur l'ensemble de la Wallonie, grâce aux mesures prises, les prélèvements en sanglier atteignent un record jamais observé auparavant : 36 286 sangliers tirés. C'est une augmentation de 12 % par rapport à 2018.

Pour la prochaine saison cynégétique, le dispositif sera étendu à l'ensemble du territoire wallon.

Retour aux actualités