260 millions d'euros pour les travailleurs du social et de la santé

Vignette
Travailleur du social avec personne âgée
La Wallonie vient de dégager 260 millions d'euros pour la période 2021-2024 afin de revaloriser les travailleurs du non-marchand et, plus particulièrement, ceux des secteurs social et de la santé.

Avec la crise du coronavirus, les travailleurs du social et de la santé ont traversé une période éprouvante moralement et physiquement.

La Wallonie a dès lors décider de revaloriser ces fonctions à haute valeur ajoutée et de soutenir financièrement et durablement ces secteurs qui soignent et aident les autres : une enveloppe de 260 millions d'euros sera destinée à revaloriser le salaire de ces travailleurs.

Cela concerne notamment les aides-soignantes et familiales, les infirmiers et infirmières, les travailleurs sociaux, le personnel d'entretien, les métiers logistiques et de soutien, etc. qui travaillent dans les maisons de repos, de repos et de soins, de soins psychiatriques, dans les structures d'accueil et d'hébergement pour personnes en situation de handicap, et pour les publics fragilisés, dans les centres de revalidation ou encore dans les services d'aides aux familles et aux aînés, etc. Elle vise toute celles et ceux qui prennent soin des plus faibles.

Ce montant exceptionnel servira aussi à améliorer les conditions de travail en créant des emplois et en allégeant ainsi la charge de travail du personnel.

Un calendrier sera établi en septembre prochain avec les partenaires sociaux. Un groupe de travail sera également mis en place afin de mener les concertations nécessaires pour établir les modalités de mise en oeuvre de cet accord socio-sanitaire.

Retour aux actualités