Mesures de lutte contre la peste porcine africaine

Mercredi, 10 Avril, 2019

Après plusieurs mois de mise en place d’un dispositif restrictif dans les zones touchées par la peste porcine, les balades en forêt vont à nouveau être partiellement autorisées au sud de la Wallonie. Cet assouplissement est entré en vigueur à partir du 6 avril 2019.

Depuis le début de la crise, différentes mesures ont été prises pour endiguer l’épidémie de peste porcine africaine (PPA). Sous l’égide de la Commission européenne, la Wallonie et l’AFSCA se sont accordées sur une série de dispositions destinées à éviter la propagation du virus en particulier aux élevages porcins.

Pendant plusieurs mois, la circulation en forêt a été interdite les zones noyau (ZN) et tampon (ZT), zones dont le périmètre à fortement évolué au fil des semaines et de la propagation de la maladie. L’arrêté entré en vigueur le 6 avril assouplit ces mesures.

Où peut-on à nouveau se promener ?

L’arrêté du Gouvernement wallon permet aux promeneurs d’accéder aux chemins et sentiers sur plus de 16 000 ha situés en zone noyau (ZN) et zone tampon (ZT).

Cependant, la circulation reste interdite dans les zones proches de la découverte des derniers foyers (14 000 ha). Cela concerne :
•    au nord, les forêts de Rulles, Neufchâteau et Chiny
•    au sud, les bois d’Ardenne, de Meix-devant-Virton et du Grand Bois.

En ce qui concerne la forêt de Chiny, toute la forêt n'étant pas couverte par l'interdiction,  l'information complète est disponible au bureau du tourisme de Chiny

Télécharger la carte



Un affichage spécifique, en 3 langues, va être disposé à l’entrée des chemins et sentiers forestiers autorisés à la circulation.

Les opérateurs touristiques des différentes localités concernées sont chargées de conseiller au mieux touristes et promeneurs sur les itinéraires :

  • Maison du tourisme Gaume : rue des Grasses Oies, 2B - 6760 Virton - 063 57 89 04 - www.soleildegaume.be
  • Maison du Tourisme Pays de la Haute-Sûre et Forêt d’Anlier : Grand Place, 2 - 6840 Neufchâteau - 061 21 80 05 - www.capsuranlier.be
    Maison du Tourisme Pays d’Arlon : rue des Faubourgs, 2 - 6700 Arlon - 063 21 94 54 - www.arlon-tourisme.be
  • Maison du Tourisme Pays de Bouillon : quai des Saulx, 12 - 6830 Bouillon - 061 46 52 11 - www.bouillon-tourisme.be

Pourquoi permettre la reprise de la circulation ?

Avant tout chose, il convient de rappeler que la PPA est une maladie virale qui touche les sangliers et les porcs mais qui est sans danger pour l’homme (voir ci-dessous « En quoi consiste la peste porcine ? »).

La lutte contre le virus donne des résultats. Sur les premiers foyers d’infection, l’épidémie est actuellement dans une phase de vigilance. L’assouplissement des mesures d’interdiction est approuvé par les experts concernés : SPW Agriculture, Ressources naturelles et Environnement, AFSCA, ULiège, Réseau de surveillance sanitaire de la faune sauvage, Commission européenne…

Quelles sont les règles à respecter ?

Le code forestier doit être strictement respecté sous peine de sanctions :

  • Les promeneurs sont tenus de rester uniquement sur les chemins et sentiers forestiers et de tenir en laisse leurs animaux de compagnie ;
  • Les vététistes et cavaliers doivent emprunter uniquement les sentiers balisés et les chemins.

Les mesures suivantes sont également d’application :

  • Ne pas cueillir les produits de la forêt ;
  • Ne pas exploiter la forêt (à l’exception des mesures adoptées dans le cadre de la gestion des bois scolytés) ;
  • Ne pas pénétrer dans des exploitations agricoles dans les 3 jours qui suivent une visite en forêt ;
  • Ne pas abandonner de déchets.

Enfin, il est demandé :

  • de désinfecter chaussures et VTT à l’eau de Javel après la balade ;
  • de ne toucher aucune carcasse ou sanglier désorienté et d’avertir, en cas de telle découverte,  le Call Center de la Wallonie. N° d’appel : 1718

Quelles sont les zones touchées ?

Suite à la propagation de la maladie, le périmètre des différentes zones a été revu à plusieurs reprises. Voici la carte de limite de zones et la localisation des sangliers prélevés en date du 10 avril 2019 (Téléchargement)

La carte des zones avec possibilité d'agrandissement peut également être visualisée sur l'application WalOnMap du Géoportail.

 

Zone noyau

* interdiction de chasse, de nourrissage, de circulation et d'exploitation de la forêt,
* interdiciton de circulation à l'exception du périmètre défini par l'arrêté du 4 avril 2019,
* recherche active de carcasses de sangliers.

Zone tampon

* interdiction de chasse, de nourrissage,
* interdiction de circulation à l'exception du périmètre défini par l'arrêté du 4 avril 2019,
* exploitation forestière sur base de dérogations individuelles réservées aux professionnels,
* recherche active de carcasses de sangliers,
* installation d'un réseau de clôtures.

Zone d'observation renforcée

* interdiction de nourrissage,
* recherche active de carcasses de sangliers,
* interdiction de tous les modes de chasse pour les sangliers et les autres gibiers à l'exception de la chasse à l'affût, à l'approche et des battues silencieuses,
* signalement obligatoire de tout sanglier mort,
* obligation pour les titulaires de droit de chasse d'organiser la destruction des sangliers sur leur territoire,
* obligation d'avoir suivi une formation aux règles de biosécurité pour chasser et détruire,
* extraction des sangliers chassés par les professionnels,
* analyse des sangliers tirés sur base d'échantillonnage,
* circulation et exploitation forestière autorisée en journée uniquement.

Zone de vigilance

* aucune restriction à l'exploitation forestière, la circulation et de chasse pour le gibier autre que le sanglier ainsi qu'aucune condition de biosécurité particulière ne sont imposées ;
* obligation de supprimer la totalité des sangliers dans la zone et de les transporter dans l'un des deux centres de collecte ouverts spécifiquement pour la zone de vigilance :
   -rue de Relune 16 à 6860 Vlessart
   -rue de Carignan 110 à 6820 Florenville

Combien de sangliers infectés ?

En date du 10 avril 2019, 2260 sangliers ont été analysés (ou sont en cours d'analyse). Parmi ceux-ci, 725 carcasses se sont révélées viropositives.

En quoi consiste la peste porcine africaine ?

La peste porcine africaine [PPA] est une maladie virale contagieuse qui touche les porcs et les sangliers, mais en aucun cas l’homme. Le virus se transmet facilement d’un animal à l’autre, soit par contacts entre individus, soit par du matériel contaminé (bottes par ex.) ou des restes alimentaires, porteurs du virus et abandonnés par l’homme. Il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement ou vaccination possible contre la maladie. Des mesures strictes de prévention et de lutte sont définies au niveau européen et national.

Les causes, symptômes et mesures de protection explicitées en une vidéo :

Une brochure d'information et de sensibilisation intitulée "La peste porcine africaine. Agissons ensemble!" a été éditée à ce sujet fin 2018 pour répondre aux questions les plus courantes que se pose la population. Celle-ci a également été éditée en néerlandais. Nous vous invitons néanmoins à consulter le Géoportail pour une version à jour des zones touchées par la peste africaine.

Comment fonctionne le dispositif anti-PPA en Wallonie ?

Le centre de collecte principal des carcasses de sangliers a été mis en place à Virton. Les dépouilles de sangliers y sont acheminées par la Protection civile. Elles sont ensuite analysées par des experts vétérinaires de l'ULiège. 

Les personnes participant à la destruction des sangliers ont été contraintes de suivre une formation en biosécurité pour évacuer et transporter les carcasses de la zone infectée vers le centre de collecte.

Afin de limiter la dispersion des sangliers, des clôtures ont été installées (ou sont en voie d'installation) à divers endroits stratégiques, notamment le long de la frontière franco-belge.

Chacun peut prendre des mesures de lutte contre la propagation de la maladie à son niveau :

Quelles sont les autres mesures prises par les autorités régionale et provinciale ?

  • En janvier, le Gouverneur de la province de Luxembourg a pris un arrêté fixant des restrictions pour les camps de jeunesse dans le périmètre infecté.
  • Afin de soutenir le secteur porcin, le Collège des Producteurs a mis en place un numéro vert, le 0470 84 18 67, à usage unique des éleveurs. Une série de mesures destinées à soutenir les éleveurs de porcs impactés ont également été prises.
  • Dans le cadre de la lutte contre les bois scolytés, des dérogations relatives aux zones noyau et tampon ont été accordées aux propriétaires privés et publics ainsi qu'aux professionnels de la filière bois concernés. 4 millions € ont également été mobilisés par la Wallonie pour soutenir la filière bois suite aux préjudices subis dans le cadre de la lutte contre le virus.
  • Des prêts à taux zéro sont accordés aux 13 communes concernées pour compenser le manque à gagner engendré par l'interdiction de toute forme d'exploitation forestière.
  • Enfin, de manière plus générale, le Gouvernement wallon ambitionne de réduire de 50 % la population de sangliers sur l'ensemble du territoire wallon d'ici 2020.
Fichier attachéTaille
PDF icon Le rôle des chasseurs - version FR692.06 Ko
PDF icon Le rôle des chasseurs - version DE694.4 Ko
PDF icon Le rôle des chasseurs - version NL691.08 Ko
PDF icon Mesures de lutte contre la propagation - chasseurs1.79 Mo
PDF icon Mesures de lutte contre la propagation - Eleveurs1.98 Mo
PDF icon Mesures de lutte contre la propagation - Grand public2.03 Mo
PDF icon Brochure peste porcine africaine (2018) - version FR2.82 Mo
PDF icon Brochure peste porcine africaine (2018) - Version NL3.03 Mo
PDF icon ppa_limites_zone_interdiction_circulation_6_avril_2019.pdf498.39 Ko
PDF icon affiche_ppa_trilingue.pdf917.34 Ko
PDF icon carte_ppa_10_avril_2019.pdf509.86 Ko