Peste porcine africaine : état des lieux

Vignette
SPW - SG
Fin 2020, la Wallonie a récupéré le statut "indemne de peste porcine africaine" et a entamé un processus de sortie de crise. L’arrêté interdisant temporairement la circulation en forêt pour limiter la propagation de la PPA cessera d’être en vigueur le 31 mars 2021. Cela signifie qu'à partir du 1er avril 2021, on en revient à l’application stricte du Code forestier en zone PPA.

Après avoir obtenu au niveau européen le statut «indemne» de peste porcine africaine, la Belgique a obtenu le 21 décembre 2020 cette même reconnaissance de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Cela confirme l'éradication de la maladie sur le territoire belge, soit une excellente nouvelle permettant la reprise d'activité pour les éleveurs porcins (et notamment les exportations).

Les mesures de biosécurité en zone infectée vont pouvoir être levées avec un retour à la « normale » en ce qui concerne la circulation en forêt, dans le respect des normes sanitaires fédérales. 

Phasage de la sortie de crise

Une gestion « post-crise » est enclenchée. Cette gestion prévoit :

25 janvier 2021

Les éleveurs qui avaient dû faire abattre leurs porcs de manière préventive en 2018 suite à l'apparition de la peste porcine africaine en Gaume peuvent reprendre leurs activités. Voir rubrique "Soutien aux éleveurs de porcs gaumais pour relancer la filière"

Jusqu'au 31 mars 2021

  • La surveillance et l'entretien des clôtures installées en zone infectée est maintenue.
  • La prospection pour rechercher des cadavres de sangliers continue.
  • La destruction des sangliers conformément à l'arrêté du Gouvernement wallon du 16/07/20 se poursuit.
  • Les sangliers détruits, trouvés morts ou abattus par les chasseurs continuent à être testés pour la PPA pour repérer tout cas positif.

À partir du 1er avril 2021

On en revient à l'application du Code forestier en zone infectée (auquel s'ajoutent les mesures sanitaires Covid-19 limitant le nombre de personnes en extérieur à max. 4 personnes).

Un arrêté est en préparation afin de revoir et simplifier le découpage des zones : la zone infectée devenant une zone de surveillance et les deux autres zones fusionnant pour devenir une zone d'observation.

Sur l'ensemble des zones, soit 1106 km:

  • Maintien des clôtures jusque 31/03/22 où leur démontage sera examiné.
  • Maintien de l'effort de prospection et de recherche de cadavres de sangliers jusque 31/08/21
  • Plan de tir sanglier adapté
  • Emballage des sangliers trouvés morts jusque 31/03/22
  • Tests ADN sur sangliers tirés pour détecter d'éventuelles intrusions de sangliers
  • Commercialisation de la venaison à nouveau possible pour les sangliers chassés dans cette zone

Le maintien de ces mesures après le recouvrement du statut indemne est nécessaire pour éviter une résurgence de la peste porcine africaine.

Concernant la pratique de la chasse dans les zones concernées, elle est soumise à l'arrêté du Gouvernement wallon du 16 septembre 2021

 

 

Fichier attaché Taille
Lettre d'info : état des lieux (02/03/20) 12.47 Mo
Retour aux actualités