Peste porcine africaine : état des lieux

Vignette
peste porcine africaine
Après un assouplissement du dispositif restrictif dans les zones touchées par la peste porcine au printemps, la circulation dans les forêts concernées est à nouveau restreinte depuis ce 1er juillet 2019.

Depuis le début de la crise, différentes mesures ont été prises pour endiguer l'épidémie de peste porcine africaine (PPA). Sous l'égide de la Commission européenne, la Wallonie et l'AFSCA se sont accordées sur une série de dispositions destinées à éviter la propagation du virus en particulier aux élevages porcins.

Pendant plusieurs mois, la circulation en forêt a été interdite les zones noyau (ZN) et tampon (ZT), zones dont le périmètre à fortement évolué au fil des semaines et de la propagation de la maladie.

Depuis le 6 avril, l'interdiction de circulation en forêt ne concernait plus que 14 000 ha plus au nord (forêts de Rulles, Neufchâteau et de Chiny) et au sud (bois d'Ardenne, de Meix-devant-Virton et du Grand Bois).

Mais, après évaluation, 7 000 ha supplémentaires sont interdits à la circulation depuis le 1er juillet. En cause, la découverte d'un nouveau foyer du virus du côté de Rachecourt (Aubange). Plus de détails dans la rubrique "Où peut-on se promener ?"

Carte des limites des zones de circulation au 1er juillet 2019 (Télécharger la carte)

carte peste porcine zones d'interdiction de circulation

Du côté du dispositif de lutte contre l'épidémie, 3413 sangliers ont été analysés (ou sont en cours d'analyse). 825 cas se sont avérés positifs. (Chiffres au 16 juillet 2019).

Carte de prélèvement des sangliers en date du 16 juillet 2019 (Télécharger la carte)

Carte prélèvement sangliers au 16 juillet

 

 

Retour aux actualités