Impacts sur les camps des mouvements de jeunesse

Comme en 2019, le Gouverneur de la province de Luxembourg a pris un arrêté limitant la présence de camps dans la région touchée par l'épidémie.

L'arrêté marque l'interdiction d'établissement de tout camp dans la zone infectée et dans la zone d'observation renforcée (ces deux zones peuvent évidemment évoluer en fonction de la découverte de sangliers contaminés). Des dérogations pourront être accordées :

  • dans la zone infectée pour les camps qui se déroulent dans des bâtiments ;
  • dans la zone d'observation renforcée pour tous les types de camps.

La demande de dérogation doit être formulée par écrit auprès du Gouverneur de la province pour le 16 mars 2020 au plus tard.

Le Gouverneur statuera dans les 30 jours suivants la réception de la demande sur base d'une analyse de risque liée aux avis récoltés auprès du DNF, de l'organisation de jeunesse concernée, de la Zone de secours Luxembourg et du Bourgmestre concerné.

Plus d'infos

Retour au dossier