La chenille processionnaire présente localement en Wallonie

Vignette
chenille processionnaire
Jusqu’en 2018, la chenille processionnaire du chêne (Thaumetopoea processionea) n’avait pas été observée en Wallonie. Mais en 2019, les premiers foyers ont été détectés dans les régions d’Arlon et d’Eupen. Il faut désormais être vigilant car cette chenille se propage en Wallonie. Avec ses poils urticants dispersés avec le vent, elle représente un risque pour la santé humaine.

Cette chenille n'est présente que sur le chêne. Elle possède un corps caractéristique. La tête est brune ou noire. Le corps possède des flancs blancs avec de longs poils argentés.

Danger pour la santé humaine

Particulièrement urticante, la processionnaire peut être à l'origine de problèmes de santé graves tels que des allergies, des problèmes d'asthmes ou des chocs anaphylactiques. Il est donc important d'agir afin de limiter autant que possible l'impact et l'expansion de l'insecte.

Consultez la page sur les risques liés à cette chenille.

Que faire si vous constatez la présence de ces chenilles ?

L'élimination mécanique des nids est la solution la plus efficace.

En Wallonie, en cas de découverte d'un nid, il faut en informer le référent chenille processionnaire de votre administration communale. Celui-ci peut conseiller les propriétaires de terrain sur lesquels se trouvent les nids et les aider à prendre les mesures nécessaires.  N'essayez en aucun cas de l'éliminer vous-même !

Pour toute information complémentaire, consultez le page web http://chenille-processionnaire.wallonie.be

Consultez la démarche de lutte contre la chenille processionnaire du chêne.

Cartographie des nids - Mise à jour le 7 mai 2021

carte des nids chenilles

Retour aux actualités