Wallonie : qu'est-ce qui change au 1er janvier 2023 ?

Vignette
Adobe Stock
Le 1er janvier est souvent synonyme de bonnes résolutions, d'évolutions, de changements... Voici les principaux changements intervenant en Wallonie pour cette nouvelle année.

Contrôle technique pour les motos à la revente ou accidentées

Les motos de catégorie L et de cylindrée supérieure à 125 cm³ étaient jusqu'à présent exemptées de contrôle technique lors de la revente à un particulier ou après un accident. A partir du 1er janvier 2023, ce dernier sera désormais obligatoire dans ces cas précis.

Plus d'infos

Coupures en matière d'électricité et de gaz : avis de la justice de paix

La procédure en cas de défaut de paiement d'un client résidentiel a été fondamentalement revue à la suite de l'adoption du décret « juge de paix ». A partir de janvier, le fournisseur ne pourra plus résilier un contrat ou couper l'énergie de manière unilatérale. L'autorisation du juge de paix sera obligatoire avant toute coupure d'électricité en cas de non-paiement des factures d'énergie. L'objectif de cette disposition est de permettre à tout client résidentiel de bénéficier du droit à un débat contradictoire et à une décision prise par une autorité impartiale et indépendante, en cas de risque de coupure d'électricité.

Nouvelle Politique agricole commune

La nouvelle Politique agricole commune (PAC) entre en vigueur dans l'Union Européenne. Dans cette perspective, le Gouvernement wallon a validé le budget et défini les grandes orientations qu'il compte donner au secteur durant la période 2023-2027. Celles-ci entendent favoriser le revenu des agriculteurs, les jeunes, l'environnement et la biodiversité.

Plus d'infos

Prolongation du prêt « Coup de pouce »

Le prêt coup de pouce est un prêt octroyé par la SOWALFIN qui permet aux particuliers de prêter de l'argent aux entreprises wallonnes et aux indépendants pour financer leurs activités. Ils reçoivent, en contrepartie, un avantage fiscal qui prend la forme d'un crédit d'impôt annuel qui s'élève à 4% pendant les 4 premières années, puis 2,5% sur les éventuelles années suivantes. Entré en vigueur en 2021 et initialement prévu pour 2 ans, le dispositif est prolongé de 2 ans étant donné son succès (et donc, jusque fin 2024).

Plus d'infos

Retour aux actualités