Nouvelles mesures pour réduire l'usage du plastique

Jeudi, 28 février, 2019

Le Gouvernement wallon vient d’approuver un arrêté comportant différentes mesures visant à préserver l’environnement et la propreté publique.

Fin de l'emballage des imprimés sous film plastique

L'empaquetage d’un ou de plusieurs supports papier sous film plastique sera progressivement interdit. L’interdiction est immédiate pour les publications qui ne faisaient l’objet d’aucune distribution sous film plastique avant l’entrée en vigueur de l’arrêté. Pour les autres, l’interdiction sera progressive. Le secteur dispose de 4 ans pour s’en passer totalement.

Objectifs minimum de réduction à atteindre au 31 décembre de chaque année :
•    2019 : -20% par rapport aux quantités de films plastiques enregistrées en 2017
•    2020 : -30%
•    2021 : -50%
•    2022 : suppression totale des films plastique pour les écrits adressés et non adressés, publicitaires ou informatifs gratuits.

Interdiction des cartes plastifiées sur les pare-brises

Les petites cartes plastifiées déposées sur les voitures stationnées font partie des déchets les plus souvent rencontrés sur la voie publique. Ce canal de publicité est désormais interdit si les documents contiennent des messages à caractère commercial. L’interdiction ne s’applique pas aux annonces relatives à des manifestations locales et ponctuelles. Les organisateurs sont encouragés à recourir à des supports durables.

Autocollant Stop Pub distribué par les publicitaires

En accord avec le secteur, les éditeurs et publicistes collaboreront activement à la distribution et la promotion de l'autocollant pour boîtes aux lettres "STOP PUB". La gestion des plaintes des citoyens pour non-respect de la consigne indiquée sur la boîte aux lettres leur incombera également.

L’autocollant ne comporte plus que 2 options. Il permettra toujours aux habitants d'indiquer s'ils souhaitent ou non recevoir les publicités ou la presse d’information gratuite.

Interdiction des confettis plastiques et en métal

Quand ils ne s’agglomèrent pas dans les recoins des rigoles, avaloirs ou escaliers, les confettis s’infiltrent dans les égouts et polluent l’eau. Ce qui engendre d’importantes dépenses en matière d’assainissement.  Par leur petite taille, il est très difficile de prévenir ces dégâts et de contenir le problème. C’est pourquoi, les confettis et autres projectiles composés de métal ou de plastique seront interdits lors des rassemblements publics wallons. Les confettis en papier de préférence recyclés et non-colorés sont donc vivement recommandés pour les prochaines festivités.

Ces différentes mesures seront d’application dès leur publication au moniteur dans les prochains jours.