Le loup détecté à Malmedy est bien le 6e individu présent en Wallonie

Vignette
photo d'un loup
La présence d’un loup avait été attestée après à une attaque de mouton à Malmédy le 24 janvier dernier. Les analyses complémentaires ADN concluent que cet individu est le 6ème loup différent détecté en Wallonie.

Le 24 janvier dernier, le Réseau loup a été appelé pour un cas de brebis retrouvée morte et partiellement consommée à Xhoffraix (commune de Malmedy).

Suite au rapport dressé par l'agent du Département Nature et Forêt (SPW) chargé de l'expertise, des prélèvements ADN ont été réalisés sur la carcasse.  

Une origine italo-alpine

L'analyse réalisée par le laboratoire GeCoLab (ULiège) a pu confirmer qu'il s'agissait bien d'un loup de lignée italo-alpine. Ce qui excluait de facto la responsabilité d'Akela, de lignée germano-polonaise, dont le territoire est situé à quelques kilomètres à vol d'oiseau.

Les analyses ADN complémentaires confirment qu'il s'agit bien d'un mâle différent du mâle de Ebly. Il s'agit donc du 6ème loup identifié avec certitude en Wallonie. À l'heure actuelle, seuls deux d'entre eux sont établis, Akela dans les Hautes-Fagnes depuis juin 2018 et le loup d'Ebly depuis mai 2019.

La propriétaire du troupeau a été informée de ce diagnostic. Une protection de son troupeau va lui être proposée afin de limiter le risque d'une nouvelle attaque.  

Un "plan loup" sur les rails

Différentes mesures sont déjà en application pour accompagner le retour du loup dans notre région, dont notamment :  

  • Le Réseau loup composé de représentants de différents secteurs spécifiquement formés à l'identification des traces et carcasses ;
  • L'existence de procédures notamment pour la validation des traces et données d'observation ;
  • La possibilité d'indemniser les exploitants agricoles pour les dommages et de leur octroyer une aide à la mise en place de mesures de prévention ; des kits de protection temporaire et du matériel d'effarouchement leur sont désormais proposés aux éleveurs dans les zones de présence d'un loup.

Ces dispositifs ainsi que des mesures complémentaires feront partie du "plan loup" qui sera soumis à la consultation des représentants des différents secteurs dans les prochaines semaines.

Pour en savoir plus : consulter le site de la biodiversité en Wallonie
 
 

Retour aux actualités