Déconfinement progressif des maisons de repos

Vignette
senior qui regarde par la fenêtre
Adobe Stock
Ce déconfinement, accompagné de précautions sanitaires en cas de rebond, sera d’application à partir du 1er juillet pour permettre aux établissements de s’organiser. Les visites pour les proches et les familles sont élargies dès le 22 juin 2020.

Après une concertation menée avec le secteur et les organisations syndicales, une circulaire de déconfinement a été rédigée et diffusée aux 602 maisons de repos de Wallonie. La circulaire, qui intègre la possibilité de revenir à des mesures plus contraignantes si l'évolution de la situation sanitaire de l'établissement le requiert, prévoit principalement :  

Des visites élargies et plus régulières à partir du 22 juin

Les restrictions à une visite par semaine sont levées. Les personnes seront libres de se voir plus régulièrement et plus longtemps. Les visites en chambre pourront aussi à nouveau être envisagées dans les cas où il est impossible pour le résident de se déplacer. Dans cette situation, deux visiteurs maximum seront autorisés moyennant équipements de protection et précautions d'hygiène préalables.

Les contacts physiques restent interdits, à l'exception des situations de fin de vie ou pour une personne présentant des troubles cognitifs et pour laquelle le toucher est le dernier sens en éveil.

Les modalités des visites et les règles sanitaires restent identiques : planification préalable des visites avec l'établissement, maximum 4 visiteurs possibles avec visites deux par deux, organisations de plages horaires pour les visites, distanciation, port du masques, visites à l'extérieur privilégiées, etc.
Pour organiser cet assouplissement des visites, les établissements pourront notamment solliciter l'appui des volontaires via la plate-forme solidaire de l'AVIQ ou à travers d'autres associations.

Par ailleurs, les visites de nouveaux résidents tout comme celles des prestataires extérieurs (coiffeurs, pédicures, logopèdes, psychologues, diététiciens, kinés, etc.) des stagiaires ou des bénévoles pourront également continuer ou reprendre dès ce 1er juillet moyennant le respect de certaines conditions sanitaires et organisationnelles.

Enfin, en cas de retour d'hospitalisation en dehors de soins ambulatoires, le résident sera également isolé 7 jours et ses paramètres seront contrôlés. En cas d'autres absences temporaires de plus de 24 heures, le résident ne devra pas observer de période d'isolement en chambre.

Cellule de déconfinement

Une cellule de déconfinement est chargée de mettre en place le plan de déconfinement dans chaque établissement. Elle se réunira, au minimum, une fois par semaine et consultera le conseil des résidents au sujet de ses décisions. Les résidents et leurs familles seront également informés du plan de déconfinement mis en place par l'établissement mais aussi de tout retour en arrière si les conditions sanitaires de l'établissement le requièrent.

Stock d'équipements de protection

La mise en place, dans chaque établissement et pour une durée de trois mois, d'un stock stratégique d'équipements de protection pour le personnel (gel hydroalcoolique, serviettes jetables, masques chirurgicaux/FFP2, gants, blouses, paires de lunettes ou visières...). Ce stock doit être constitué pour faire face à un éventuel rebond de l'épidémie ou de reprise/développement de foyers épidémiques dans les établissements.

Règles sanitaires

Le personnel (et les résidents dans une moindre mesure) doivent impérativement respecter certaines règles d'hygiène et d'usage, de désinfection des locaux et du matériel, de travail en limitant dans la mesure du possible les rotations dans les équipes, par exemple. Ces mesures et consignes, intégralement rappelées dans la circulaire, seront d'application pendant le service mais aussi à l'arrivé sur le lieu de travail.

Retour des activités

Au plus tard le 1er juillet 2020, chaque établissement doit mettre en place ou poursuivre les activités et les repas pris en commun. Les activités sont organisées en laissant à chaque résident la possibilité d'y reprendre progressivement part. Durant la journée, les résidents qui le désirent peuvent également sortir de l'établissement pour retourner en famille quelques heures, faire des courses, se balader, aller au restaurant... L'établissement prévoira, en outre, des activités individuelles ou en petits groupes pour les personnes touchées par le Covid-19 et moyennant un respect strict des mesures d'hygiène.

 

Retour aux actualités