Covid-19 : aides régionales face à la 2e vague de l'épidémie

Vignette
Ces 21 et 22 octobre, le Gouvernement wallon a présenté une série de nouvelles aides régionales destinées à faire face à la situation épidémiologique très inquiétante.

Au niveau de la santé

Testing préventif et soutien supplémentaire pour les maisons de repos

Un monitoring permanent est prévu dans les maisons de repos (MR-MRS) : chaque semaine, l'ensemble du personnel sera soumis à un test salivaire "gargarisme". Ce testing préventif s'appuiera sur l'expérience pilote menée auprès des étudiants de l'Université de Liège.

Les MR-MRS ont enregistré d'importantes pertes financières ces derniers mois. Elles connaissent également un important taux d'absentéisme. De nouveaux moyens financiers sont dégagés (30 millions € au total) pour compenser les pertes liées aux lits inoccupés et les dépenses additionnelles liées à la crise (personnel, matériel, aménagements...).

De nouvelles équipes mobiles d'infirmières vont également être mises sur pied pour épauler les établissements. Et pour les aider dans diverses tâches (distribution des repas, les activités au profit des résidents, nettoyage accru...), plus de 1,5 million € est affecté au financement de 5 000 chèques pour engager du personnel ALE ainsi que 250 personnes sous le statut art. 60/61.

Réorganisation du testing dans les centres de dépistage

Afin de diminuer la pression sur les centres de dépistage wallons, quatre villages Covid-19 vont être mis sur pied en Wallonie à Liège, Charleroi et Namur.

Différents professions vont venir en renfort dans les centres de dépistage (logopèdes, étudiants en médecine...).

Aide administrative aux médecins généralistes

Un soutien financier régional va être affecté à l'engagement de personnel administratif pour soulager les médecins généralistes (via les cercles de médecine).

Soutien supplémentaire pour les MR-MRS

Les MR-MRS ont enregistré d'importantes pertes financières ces derniers mois. Elles connaissent également un important taux d'absentéisme. De nouveaux moyens financiers sont dégagés (30 millions € au total) pour compenser les pertes liées aux lits inoccupés et les dépenses additionnelles liées à la crise (personnel, matériel, aménagements...).

De nouvelles équipes mobiles d'infirmières vont également être mises sur pied pour épauler les établissements

Au niveau socio-économique

Deux nouvelles aides aux secteurs très impactés

Pour l'HORECA, une nouvelle indemnité est prévue. Montant de cette aide :

  • 3000 € si pas de personnel employé
  • 5000 € si 1 à 4 personnes employées
  • 7000 € si 5 à 9 personnes employées
  • 9000 € si plus de 10 personnes employées

Fin septembre, le Gouvernement wallon avait décidé d'accorder une intervention directe dans la perte de revenus pour ces indépendants et entreprises à savoir une indemnité à hauteur de 15 % du chiffre d'affaires généré durant le 3e trimestre 2019. Ce taux de 15 % passe désormais à 30 %. Le montant minimum d'intervention est doublé (3 000 € au lieu de 1 500 €) et les plafonds des différents plafonds sont revus à la hausse. Cette aide est destinée aux secteurs suivants :

  • 49310 Transports urbains et suburbains de voyageurs
  • 49390 Autres transports terrestres de voyageurs
  • 56210 Services des traiteurs
  • 56302 Discothèques, dancings et similaires
  • 59140 Projection de films cinématographiques
  • 74109 Conception de stands d'exposition
  • 74201 Activités photographique
  • 74209 Autres activités photographiques
  • 77293 Location et location-bail de vaisselle, couverts, verrerie, articles pour la cuisine, appareils électriques et électroménagers
  • 77294 Location et location-bail de textiles, d'habillement, de bijoux et de chaussures
  • 77296 Location et location-bail de fleurs et de plantes
  • 77392 Location et location-bail de tentes
  • 79 Activités des agences de voyage, voyagistes, services de réservation et activités connexes
  • 82300 Organisation de salons professionnels et de congrès
  • 90 Activités créatives, artistiques et de spectacle
  • 93211 Activités foraines

L'introduction des demandes pour bénéficier de ces 2 aides peut se faire à partir du 16 novembre via le site indemnitecovid.wallonie.be

Factures d'eau

De nouvelles dispositions sont prises pour aider les particuliers, indépendants et entreprises en difficulté financière :

  • L'interdiction de suspendre la fourniture en eau et de limiter le débit en cas de non-paiement des factures est prolongée pour un an.  
  • 500 000 € supplémentaires viennent s'ajouter aux 500 000 € déjà dégagés pour le Fonds social de l'Eau qui permet d'aider les personnes en difficulté à payer leur facture.
  • Une nouvelle aide financière de 40 € par ménage pourra être demandée entre le 01/11/20 et le 30/05/21 par les personnes en chômage temporaire (les personnes qui ont déjà bénéficié de cette aide au printemps pourront à nouveau la redemander pour autant qu'elles remplissent les conditions).
  • Les reports de paiement de facture d'eau des indépendants, PME et entreprises en difficulté sont prolongés à 60 jours.

Autres aides

Diverses autres décisions sont prises en matière d'emploi et d'aide sociale :

  • aide financière pour le secteur des titres-services ;
  • renforcement des équipes du FOREM par l'engagement de 60 conseillers en accompagnement  et de 5 psychologues pour aider les personnes à retrouver de l'emploi ;
  • pour les personnes en situation de handicap, leur famille et leurs proches, renforcement du financement des 15 services "Répit à domicile" et des 6 services "Répit résidentiels" ;
  • octroi d'une aide 50 000 € pour chacun des 7 relais sociaux pour assurer et diversifier l'accueil d'urgence des personnes fragilisées durant l'hiver.

Au niveau de la culture

Un triple appel à projet de soutien aux industries culturelles et créatives est lancé :

  1. soutien aux talents  émergents à travers l'octroi de bourses d'un montant individuel de 40 000  € max. ;
  2. soutien aux structures établies qui entendent concevoir des évènements promouvant l'image de la Wallonie en  Belgique  et  dans  le  monde  en valorisant les créations et les talents wallons (montant max. : 250 000 € couvrant max. 50 % des dépenses du projet) ;
  3. aide à la structuration de filières professionnelles, sectorielles  ou  intersectorielles (max. 200 000 €) .

Au niveau de la mobilité

Pour garantir que l'offre (même réduite) de transport en commun puisse continuer à jouer pleinement son rôle, des règles d'hygiène particulières ont dû être mises en œuvre et l'organisation du travail a été profondément modifiée, ce qui a inévitablement augmenté les dépenses du TEC. Dans un même temps, ses recettes ont chuté, la vente de tickets ou d'abonnements ayant été quasi à l'arrêt pendant le confinement.Un financement de 37 millions € est dès lors octroyé au TEC pour lui permettre de compenser l'impact de la crise sanitaire sur son équilibre financier.

Communiqué de presse du Gouvernement wallon du 21 octobre

Communiqué de presse du Gouvernement wallon du 22 octobre

Retour aux actualités