Accélération de la campagne de vaccination en Wallonie

Vignette
Adobe Stock
Après avoir augmenté la capacité des 52 sites de vaccination régionaux début mai, une nouvelle montée en puissance est programmée en juin. L'objectif poursuivi par cette nouvelle amplification est d'utiliser sans délai toutes les doses de vaccins disponibles.

Au regard de l'augmentation du nombre de livraisons de vaccins annoncées par les firmes d'ici début juin, qui permettrait d'administrer près de 400 000 injections/semaine en Wallonie, soit quasi le double de la cadence actuelle, la Wallonie activera, dès fin mai, un nouveau levier pour augmenter la capacité de ses sites de vaccination.

75 lignes supplémentaires de vaccination seront ainsi progressivement déployées sur l'ensemble du territoire wallon, dans les 52 centres existants qui offrent suffisamment d'espace d'adaptation.

Ces lignes additionnelles seront prioritairement positionnées dans les centres situés dans des arrondissements présentant le plus de personnes restant à vacciner, notamment dans les provinces de Liège et du Hainaut.

Le solde a été réparti en fonction des besoins et des possibilités offertes par les centres des provinces de Namur et du Brabant wallon, le Luxembourg ayant déjà vu le centre du WEX de Marche-en-Famenne augmenté de 3 lignes début mai.

Liste des lignes complémentaires

  • Province de Hainaut : + 29,5 lignes (centres de Fleurus, Mons Expo, Chimay,  Binche, Ath, Mouscron, Soignies, les centres de Colfontaine et de La Louvière deviennent des centres majeurs)
  • Province de Liège : + 20 lignes (centres de Bressoux, Jemeppe, Cheratte, Tilff, Chaudfontaine, Malmedy, Herve, Hannut, Huy, Waremme, le centre de Liège Ville (ancien Décathlon) devient un centre majeur)
  • Province de Namur : + 13 lignes (centres de Namur Expo, Bouge, Fosses-la-Ville, le centre de Ciney devient un centre majeur)
  • Province du Brabant wallon : + 12 lignes (centres du PAM Expo, Braine l'Alleud, Wavre, Tubize, Perwez)

Pour rappel, depuis début mai, la Wallonie a déjà mis en place deux premiers dispositifs pour augmenter la capacité de ses sites de vaccination, à savoir : la mobilisation de toutes les capacités théoriques des 155 lignes initiales des centres et l'augmentation de la cadence d'injection par heure. Dans le respect de la santé et de l'intégrité des personnes, chaque vaccinateur peut aujourd'hui passer de 20 à 25 injections par heure.
 

Retour aux actualités