Restrictions pour les camps de jeunesse

L'épidémie de peste porcine africaine aura des impacts durant l'été 2019 sur les camps de mouvements de jeunesse. Dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du virus, un arrêté du Gouverneur de la province de Luxembourg a été publié le 16 janvier. Celui-ci stipule que :

  • Il est interdit d'établir sur le territoire de la zone noyau tout camp d'organisation de jeunesse que ce soit dans un bâtiment, dans une prairie ou dans tout autre espace non couvert.
  • Sur le territoire de la zone tampon et de la zone d'observation renforcée, cette interdiction est également de mise. Néanmoins, des dérogations pourront être accordées après une analyse des risques qui tiendra compte de la localisation de l'endroit de camp, du nombre de l'âge des jeunes hébergés, de la proximité des massifs forestiers et des mesures d'élimination des sangliers qui y sont programmées.

Texte de l'arrêté en téléchargement ci-dessous.

Le demande de dérogation doit être introduite par le propriétaire du terrain, de la prairie ou du bâtiment concernés.

Cette demande doit être envoyée par écrit pour le 28 février au plus tard à l'adresse suivante :

Gouverneur de la province de Luxembourg

Place Léopold, 1 

6700 Arlon

Elle doit comporter les éléments suivants :

  • la justification d'un droit réel ou de la qualité de locataire ;
  • une adresse ou des coordonnées GPS permettant de localiser le bien ;
  • une description des lieux ;
  • une description des lieux de plein air où peuvent se dérouler les activités ludiques et pédagogiques dans le cadre du camp ;
  • l'attestation de sécurité/incendie ;
  • la liste des réservations effectuées pour le bien visé pour l'année 2019, ainsi que la tranche d'âge des occupants et l'identification de l'organisation de jeunesse à laquelle ils appartiennent.

Le Gouverneur statuera dans les 30 jours.

Autres liens utiles :

Retour au dossier