Pépiniéristes et Comptoir forestier

En plus de son intérêt pour la biodiversité et l'adaptation aux changements climatiques, la plantation des 4000 km de haies/arbres est une belle opportunité de favoriser la relocalisation de l'économie et de valoriser les productions locales.

Selon le secteur des pépiniéristes, le projet devrait permettre d'augmenter de 25 % la production de plants wallons. Ce secteur représente un millier d'emplois directs et indirects non délocalisables en Wallonie.

Entre 5 et 8 millions de plants

Le travail en amont est essentiel. Pour rencontrer les objectifs chiffrés, il faudrait entre 5 et 8 millions de plants à fournir sur plusieurs années. Les semences et plantations d'aujourd'hui feront donc les haies wallonnes de demain et permettent de donner un coup de turbo au secteur des pépinières.

La production de plants wallons est en augmentation constante ces 10 dernières années. Ainsi, les pépiniéristes privés fournissent chaque année 140 000 plants aux pouvoirs publics notamment pour une distribution lors de la Semaine de l'arbre.

Sur ces 140 000 plants, 65 % sont désormais produits par des pépiniéristes en Wallonie. La production wallonne représentait seulement 5 % il y a 10 ans.

Appui du Comptoir forestier public

Le Comptoir forestier public du SPW offre un soutien aux pépiniéristes puisqu'il garantit lui aussi sa contribution au projet de plantations en garantissant la qualité et la diversité des semences des plants forestiers et des haies. Basé à Marche-en-Famenne, le Comptoir forestier a déjà commencé les semis pour la saison 2021-2022.

Cette production de semis et de plants permet enfin de favoriser les espèces les plus résilientes face aux changements climatiques rapides, dont les sécheresses récurrentes des quatre dernières années sont une conséquence directe.

 

Retour au dossier