Bénéficier d'une aide à la recherche dans le cadre du programme Belgian Wallonia Research Fellowship 2

En bref

Le présent programme vise à soutenir la mobilité internationale des chercheurs détenteurs d’une thèse de doctorat et à les attirer au sein des universités, hautes écoles, centres de recherche et entreprises de Wallonie.

Points d'attention

Le programme est cofinancé par la Commission européenne dans le cadre des Actions Marie Curie (contrat n° 847587).

En détail

Public cible - Détails
  • Une unité universitaire, c’est-à-dire tout service, laboratoire, équipe ou autre entité qui dépend d’une ou plusieurs institutions universitaires organisées ou subventionnées par la Communauté française et qui ne dispose pas d’une personnalité juridique distincte de cette ou ces institutions ;
  • Une unité des hautes écoles ou un centre de recherche associé, c’est-à-dire tout service, laboratoire, équipe ou autre entité, disposant ou non d’une personnalité juridique distincte, qui dépend d’une ou plusieurs hautes écoles visées par le décret du Conseil de la Communauté française du 5 août 1995 fixant l’organisation générale de l’enseignement supérieur en hautes écoles ou par le décret du Conseil de la Communauté germanophone du 27 juin 2005 portant création d’une haute école autonome ;
  • Un centre de recherche, c’est-à-dire tout organisme qui a pour objet principal de réaliser des recherches et d’effectuer des prestations de service contribuant au développement technologique et économique de la Wallonie, et qui répond à la définition visée à l’article 10, 2° du décret du 3 juillet 2008 relatif au soutien de la recherche, du développement et de l’innovation en Wallonie. Sont compris dans la catégorie (c1) le Centre wallon de recherches agronomiques (CRA-W), à Gembloux, et l’Institut scientifique de service public (ISSeP), à Liège ;
  • Une entreprise, à savoir :

- « petite entreprise » : toute entreprise qui est établie en société commerciale, qui, sauf indication contraire, a au moins un siège d’activités en Wallonie et qui répond à la définition des petites entreprises ou des micro-entreprises qui figure à l’annexe du Règlement (UE) n° 651/2014 de la Commission du 17 juin 2014 déclarant certaines catégories d’aides compatibles avec le marché intérieur en application des articles 107 et 108 du Traité ;

- « moyenne entreprise » : toute entreprise qui est établie en société, qui, sauf indication contraire, a au moins un siège d’activités en Wallonie et qui répond à la définition des moyennes entreprises qui figure à l’annexe du Règlement (UE) n° 651/2014 de la Commission du 17 juin 2014 déclarant certaines catégories d’aides compatibles avec le marché intérieur en application des articles 107 et 108 du Traité ;

- « grande entreprise »: toute entreprise qui est établie en société commerciale, qui, sauf indication contraire, a au moins un siège d’activités en Wallonie et qui n’est ni une petite entreprise, ni une moyenne entreprise ;          

- « entreprise non autonome de taille restreinte »: toute grande entreprise qui répondrait à la définition de la petite entreprise ou de la moyenne entreprise si elle était autonome au sens de l’annexe du Règlement (UE) n° 651/2014 de la Commission du 17 juin 2014 déclarant certaines catégories d’aides compatibles avec le marché intérieur en application des articles 107 et 108 du Traité.

Avantages

Le mode de soutien consiste en l’octroi de subventions financées à 75 ou 85% par l’Administration (le solde est apporté par, respectivement, le centre de recherche et l’entreprise partenaire du projet).

Le budget comprend :

  1. La rémunération du chercheur ;
  2. Un montant forfaitaire de 6.000 € pour les frais de fonctionnement de l'unité ;
  3. Un montant de 3.000 € pour les frais de mobilité du chercheur.

La convention a une durée de 18 à 36 mois et n’est pas reconductible.

Le projet prend fin avec le départ du chercheur.

Procédure

La procédure de soumission se déroule en une étape :

La proposition détaillée sera complétée et transmise à l’Administration en utilisant le formulaire en ligne disponible sur le portail de la recherche et des technologies en Wallonie aux dates fixées par celle-ci (2 par an, en 2020, 2021 et une au moins en 2022).

Seule la date de réception de soumission électronique sur le serveur informatique de l’Administration fait foi. En cas de soumission électronique multiple d’une même proposition détaillée, seule la dernière version soumise avant la date limite de soumission sera prise en compte.

L’Administration transmettra au promoteur un accusé de réception de la confirmation de candidature au présent programme. Cet accusé reprendra le numéro du dossier, numéro qui devra être repris dans toute correspondance ultérieure relative au dossier.

Après la date limite de dépôt des propositions détaillées l’Administration ne prend en considération que les éléments qui lui sont communiqués en réponse à une demande dans le cadre de son travail d’instruction.

L’administration établira, à l’attention du Ministre de tutelle un classement des propositions suivant les critères d’éligibilité et d’évaluation. Le Ministre sélectionnera les projets qui seront financés.

La procédure d’évaluation des propositions détaillées comprend plusieurs étapes :

  • La proposition sera évaluée selon plusieurs critères (dont le caractère innovant, l’excellence et expérience, la plus-value du projet pour la carrière du chercheur …) par un expert de l’Administration.
  • L’ensemble des propositions sera présenté à un comité de sélection composé des forces vives de Wallonie. Ce dernier remet une proposition de classement des projets au Ministre de la Recherche
  • Le Ministre de la Recherche statue sur le financement des projets.       

Les propositions retenues pour financement seront notifiées aux porteurs de projet.

Conditions

Le chercheur doit être identifié lors du dépôt de la proposition.  

Il doit être titulaire d’un doctorat ou posséder une expérience en recherche équivalente (4 ans minimum). A la date de clôture de l’appel à propositions, le chercheur doit se trouver en situation de mobilité transnationale, c’est-à-dire avoir passé professionnellement et sous contrat de travail moins de douze mois en Belgique durant les 36 derniers mois.    

Dans le cas de l’accueil d’un chercheur soumis à l’obligation de visa et/ou permis de travail, l’hôte peut faire usage du « visa scientifique » qui dispense le chercheur du permis de travail et offre une procédure accélérée pour l’octroi du titre de séjour.

Références légales

Formulaires

A télécharger

Liens utiles

Contacts

Services

Direction des Programmes régionaux
Place de la Wallonie 1, Bâtiment 3
5100 JAMBES
081 33 45 39

Personnes de contact

Monsieur Demoitie Pierre 
Attaché 
Place de la Wallonie, 1
5100 Jambes
081/33.45.40
Madame Lacroix Alexandra 
Graduée 
Place de la Wallonie, 1
5100 Jambes
081/33.45 51
Mis à jour le
Démarche n° : 141120
Cette page vous a-t-elle été utile ?
Retour aux démarches