Tracing et appli Coronalert

[Covid-19] Mise en place du tracing / suivi des contacts

Date de dernière mise à jour : 1er octobre 2020

À côté des protections individuelles, des règles de distanciations sociales et d'hygiène, du testing, le dispositif de « contact tracing » vient en appui aux mesures permettant de contenir l'épidémie. Pour réduire la transmission d'un virus, il est important de savoir rapidement qui est atteint de la Covid-19 et avec qui ces personnes ont eu récemment des contacts. Grâce au suivi des contacts, nous pouvons ensemble contrer une éventuelle deuxième vague du virus.

Depuis le 30 septembre, l'appli Coronalert est venue compléter le dispositif.

Comment le dispositif fonctionne-t-il ? Comment est-on contacté si on est porteur de symptômes de la Covid-19 ? Qu'est-ce qu'un contact à haut risque ? Comment les données personnelles sont-elles traitées ? Pour obtenir les réponses à ces questions, consultez la rubrique "tracing" du site covid.aviq.be

Pour s'informer sur le fonctionnement de l'appli Coronalert, consultez le site coronalert.be

Un modèle commun pour les trois régions

Les trois régions du pays travaillent, au sein d'un groupe de travail interfédéral, sur un modèle commun. 

La volonté est d'avoir les mêmes profils de fonction, des modèles types de questionnaires et des formations identiques tout comme un système central de reporting (e-health) afin de garantir une vue globale et permanente de la situation épidémique en Belgique et de prendre, si nécessaire, les mesures qui s'imposent.

En Wallonie, la supervision du dispositif est assurée par la Cellule des maladies infectieuses de l'AViQ. Ce service dispose d'une expertise importante en matière de « contact tracing » puisqu'elle organise ce traçage depuis plus de 10 ans pour tout type d'épidémie (rougeole, malaria...). Cette cellule a également géré toute la procédure de « contact tracing » lors de l'arrivée de l'épidémie Covid-19 en Belgique.

Un consortium des mutuelles pour mener le tracing

Depuis le 18 mai, la gestion du dispositif est assurée par le Groupement Autonome des Mutualités. Choisi sur base d'un marché public, ce consortium regroupe Solidaris, la Mutualité chrétienne, les Mutualités libres, la Mutualité libérale et les Mutualités Neutres.

Sont également associés les entreprises Ikanbi et CallExcell, deux opérateurs spécialisés en contact center, l'entreprise de travail adapté ENTRA, call center qui offre des emplois de qualité aux personnes fragilisées par la maladie ou le handicap, et LEM Intérim. Le FOREM s'est également proposé comme partenaire privilégié pour le recrutement de ces nouveaux agents.

Profil des agents en charge du tracing

Les agents du call-center peuvent vous contacter de différentes manières : par téléphone via le numéro 02 214 19 19 ou par sms via le numéro 8811. Ce sont les seuls numéros qui seront utilisés. Les différentes personnes qui travaillent sur le « contact tracing » sont principalement chargées de :

  • Contacter les personnes infectées par téléphone, d'identifier et de répertorier les personnes avec qui elles ont récemment été en contact ;
  • Contacter à domicile (si les contacts par téléphone restent infructueux) les personnes identifiées, répertoriées et leur demander de prendre les mesures nécessaires ;
  • Coordonner l'ensemble du processus de tracing dans la mesure où il porte la responsabilité d'un tracing de qualité respectant les procédures évoquées ci-après ; 
  • D'utiliser la plate-forme logicielle interfédérale qui sera mise à disposition pour assurer le reporting sécurisé des informations obtenues ;
  • De respecter le dispositif établi (formulaire de questions standardisé, suivi de procédure d'entretien et d'encodage des données) ;
  • De respecter scrupuleusement la confidentialité des données. Á cet égard, le personnel est tenu de signer un engagement de confidentialité en ligne, avant de se connecter pour la première fois à la plateforme logicielle interfédérale du call-center.
  • Les agents doivent par ailleurs systématiquement s'identifier via leur carte d'identité électronique avant le démarrage de leur tâche.

 

 

 

Retour au dossier