Une ligne prévention suicide pour les indépendants

Vignette
Homme qui se tient la tête entre les mains
Suite au confinement et aux impacts non négligeables de la crise sur les entrepreneurs, la Wallonie a décidé de mettre en place une ligne de prévention du suicide pour les indépendants en détresse dès ce mercredi 15 juillet.

Les indépendants ont beaucoup souffert et souffrent encore de la crise sanitaire. Le sentiment d'insécurité financière et l'angoisse augmentent. La ligne d'urgence sociale, ouverte via le 1718, depuis le début du confinement a relevé que 30 % des appels reçus étaient passés par des indépendants . Certains d'entre eux peuvent même se retrouver en situation de détresse, se sentant plongés dans les abîmes du non-retour.

Un suivi continu

Face à cette situation, numéro vert gratuit 0800/300.25 est désormais mis en place. Deux psychologues répondront à cette ligne accessible de 8h30 à 17h du lundi au vendredi.

En collaboration avec le Centre de référence de prévention du suicide "Un pass dans l'impasse", l'idée est d'apporter un support psychologique continu aux indépendants qui en ont besoin.

Selon leurs souhaits, les personnes pourront être recontactées 4 fois sur le mois qui suit le premier contact pour assurer un suivi et neutraliser un éventuel passage à l'acte. Une réorientation pourra également être proposée.

Un réseau de "sentinelles"

Un réseau de « sentinelles » en prévention du suicide sera également mis en place prochainement. Sur base volontaire, ces sentinelles font office de lanceurs d'alerte et préviendront, avec l'accord de la personne concernée, le service compétent Les juges des tribunaux de l'entreprise et des chambres du commerce, les comptables, le Syndicat Neutre des Indépendants, l'Union des Classes Moyennes et les banques seront formés pour détecter les signes de détresse chez les indépendants.

 

A lire aussi : "Nouvelle indemnité de 3500 € pour les secteurs encore à l'arrêt"

Retour aux actualités