Premiers résultats de l’opération "Devine qui vient manger au jardin"!

Vignette
mésange
Erik Karits
Avec plus de 6 800 jardins encodés et 14 000 observateurs, l’opération "Devine qui vient manger au jardin" bat tous les records de participation cette année! Des résultats qui permettent de tirer les premières conclusions concernant les oiseaux de nos jardins.

L'opération "Devine qui vient manger au jardin" est organisée chaque année par Natagora. Cette année, elle a eu lieu le week-end des 6 et 7 février. Elle propose aux particuliers de compter les oiseaux qui visitent leur jardin et d'encoder leurs données afin d'aider les spécialistes à mieux comprendre les phénomènes particuliers touchant les espèces les plus communes.

Premiers résultats

En ville ou à la campagne, les oiseaux de nos jardins appartiennent pour la plupart aux mêmes espèces. Quatre espèces sont très stables au cours des années et représentent la majorité des individus rencontrés. Il s'agit des mésanges charbonnières, mésanges bleues, rouge-gorges et pies bavardes. Il n'y a pas eu d'invasion particulière d'une espèce cet hiver.

Plusieurs espèces, très différentes, poursuivent une progression remarquable de longue durée : le chardonneret élégant, le choucas des tours, le pic vert et le pigeon ramier. À l'inverse, d'autres pourtant très répandues encore dans nos jardins connaissent une érosion continue comme l'accenteur mouchet et la tourterelle turque.

Les espèces des milieux agricoles gardent un statut précaire : c'est le cas du moineau friquet et du bruant jaune tandis que les espèces forestières présentent une évolution en dent de scies.

Plus d'informations sur le site de Natagora

Retour aux actualités