[Plan de relance] Le Plan Horizon Proximité est lancé

Vignette
Adobe Stock
Le Plan Horizon Proximité est un plan visant à soutenir le commerce de proximité en redynamisant les centres-villes trop souvent confrontés au phénomène des cellules commerciales vides. Un budget de 23 millions sera consacré à ce plan.

7.123 surfaces commerciales sont aujourd'hui vides en Wallonie, soit 12,3% d'entre elles. C'est une augmentation de près de 4.000 cellules par rapport à 2009. La crise sanitaire que nous connaissons n'a fait qu'aggraver cette tendance. 

Face à ce constat alarmant, le Gouvernement de Wallonie a décidé d'entamer un plan de relance de l'activité commerciale intitulé Plan Horizon Proximité.

La première phase du plan a visé à consulter différents organismes afin de proposer un plan reprenant des mesures fortes, efficaces, concertées, et correspondant aux besoins réels des commerçants.

Le plan se déploiera sur 5 axes liés les uns aux autres, avec le lancement de toute une série de projets listés ci-après : 

1. Economie

  • L'appel à projets « Je m'installe, je me développe, je me réinvente » : Anciennement appelé CREASHOP, ce projet regroupe les commerçants qui souhaitent se repositionner significativement ou faire évoluer leurs commerces.
  • La checklist relance et le diagnostic résilience viendront accompagner, conseiller et partiellement financer les entreprises qui souhaitent changer face aux évolutions et aux nouveaux enjeux des marchés.
  • Créer un lieu d'échange et de colocation en surface commerciale afin que les commerçants puissent occuper un espace qui leur est approprié, et au prix qui leur convient.
  • Favoriser la transmission des commerces existants : cet accompagnement vise les commerçants qui souhaitent remettre leur commerce. C'est en effet une opération qui se prévoit, et doit se faire correctement afin que l'activité perdure. 

2. Numérique

La crise sanitaire à démontré que le commerce en ligne permet de garder un revenu en période de crise.

  • Développement d'un diagnostique, de stratégies, et d'outils pour le commerce en ligne. 
  • Digital Commerce est un projet qui organisera des webinaires au bénéfice des commerçants, qui abordent les questions liées aux enjeux du commerce numérique. 
  • Smart Commerce aide les Villes et Communes à utiliser des outils mutualisés pour créer un parcours fluide jusqu'aux commerçants de proximité. Le projet 2021 prévoit une phase-pilote avec 6 communes. Le projet sera ensuite développé de façon plus large en tenant compte de l'expérience acquise lors de la phase pilote.
  • Initiatives en e-commerce et logistique associée : la rapidité et la flexibilité des livraisons sont importantes pour les clients. Un appel à projets sera lancé afin d'encourager et favoriser le développement de projets alliant les aspects de commerce en ligne et prise en compte d'aspects logistiques. Une attention particulière sera apportée aux projets qui intègrent les circuits courts, qui sont un aspect important pour les consommateurs. 
  • Mettre en avant les tiers-lieux susceptibles de drainer des publics différents. Les tiers-lieux sont des espaces ouverts et hybrides (entre le domicile et le travail) ayant pour principale vocation de faciliter la rencontre entre différents acteurs.

3. Formation

  • Renforcer l'offre de formations adaptées aux besoins des acteurs du commerce de proximité. L'IFAPME, le Forem (via le réseau des Centres de Compétence) et l'Agence du Numérique définiront une offre de formations adaptées aux commerces et à leur situation.
  • Une nouvelle offre de formation visant à soutenir l'action des relais locaux et des communes dans le déploiement du commerce des communs rurales et des villes de toutes tailles sera lancée.
  • Soutenir l'artisanat via la formation en alternance et le transfert du savoir-faire : l'objectif est de mettre en avant et d'amplifier la formation et la certification "artisan". Ainsi, s'il y a plus d'artisans, les citoyens pourront consommer plus facilement des produits issus de circuits courts.
  • Déployer les compétences entrepreneuriales des personnes qui souhaitent créer ou relancer un commerce de proximité : des formations sur les compétences nécessaires pour tenir un commerce seront dispensées. Cela comprend la conception du business model, jusqu'à la remise de celui-ci, en passant par le lancement de l'activité.

4. Aménagement du territoire

  • Réhabiliter des lieux de friches dans 12 centralités : cela permettra de valoriser des lieux stratégiquement intéressants actuellement à l'abandon.
  • Fixer une stratégie de développement communale : cette stratégie aura pour but de fixer des objectifs territoriaux, d'assurer un développement durable et de renforcer les centralités urbaines et rurales.
  • Assurer une meilleure coordination à l'échelle régionale dans le cadre de l'implantation ou l'extension de surfaces commerciales supérieure ou égale à 1.500m² : l'idée est que l'autorité compétente soit régionale lors des demandes de permis pour tout projet d'implantation commerciale dont la surface commerciale est supérieure ou égale à 1.500m². Une réunion de projet serait aussi obligatoire en amont des demandes nécessaires pour l'implantation.

5. Tourisme

Le tourisme est un axe important de ce projet. Le tourisme est considéré comme un véritable vecteur de la redynamisation des centres-villes et des espaces commerciaux. 

En savoir plus sur le Plan Horizon Proximité

Retour aux actualités