N25 : interdiction des tracteurs à partir de 2020

Vignette
Interdiction tracteur
À partir du 1er janvier 2020, la N25 sera uniquement réservée à la circulation automobile pour des raisons de sécurité.

Le volume de trafic très élevé, la présence de véhicules lents (tracteurs) et la différence de vitesse entre ces véhicules lents et les automobilistes concourent à faire de la N25 une route particulièrement « accidentogène ». On y dénombre 4 fois plus d'accidents que sur d'autres routes similaires.

Quid du transport exceptionnel ?

La N25 pourra toujours être empruntée par des convois exceptionnels. Ces véhicules doivent disposer d'une autorisation de transport exceptionnel leur permettant de circuler sur la voie publique avec la dimension hors norme afin de garantir la sécurité des usagers. Plus d'infos sur le transport exceptionnel

Mesures d'accompagnement

Cette mesure d'interdiction des véhicules lents sur la N25 entrera en vigueur le 1er janvier 2020, afin de permettre aux agriculteurs de terminer la saison betteravière et au Service Public de Wallonie de mettre en œuvre les mesures d'accompagnement nécessaires à savoir :

  • le renforcement et à la réhabilitation de la N237a à Court-Saint-Etienne ;
  • le réaménagement partiel du stationnement de la rue de Ways à Genappe.

Par ailleurs, un radar tronçon sera installé à hauteur de Bousval et permettra de sécuriser le tronçon entre Court-Saint-Etienne et Genappe-Ways.

Options non retenues

Avant cette décision, d'autres options ont été envisagées :

  • Utilisation des bandes d'arrêt d'urgence : cette solution a été exclue techniquement car les bandes d'arrêts d'urgence sont actuellement trop étroites pour accueillir un charroi lourd et large. De plus, les nombreuses sorties et la présence de viaducs et ponts rendent l'élargissement des bandes d'arrêt d'urgence techniquement compliqué.
  • Abaissement de la vitesse autorisée à 90 km/h : cette mesure ne répondait pas aux problèmes de sécurité routière rencontrés sur cette nationale en raison du différentiel de vitesse qui resterait trop important. De plus, un abaissement de la vitesse augmenterait l'attrait d'itinéraires alternatifs à la N25 via les villages et des voiries moins adaptées au transit.

Programme global de sécurisation

Cette mesure s'inscrit dans un programme global de sécurisation routière pour tous les usagers des routes du Brabant Wallon, qu'ils s'agissent de piétons, cyclistes, poids lourds, bus, véhicules agricoles et voitures.

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 

Retour aux actualités