Cinéma wallon : 8 projets et plus de 1,3 millions € investis par Wallimage

Vignette
Dessins de personnages fantastiques
Wallimage
Ça bouge dans le secteur du cinéma belge ! Wallimage soutient 8️ nouveaux projets et investira plus de 1,3 million €. Au total, cela générera plus de 13.000 jours de travail en Wallonie, une bouffée d'air pour ce secteur en grande difficulté face à la crise sanitaire !

Focus sur les projets soutenus

Anna and friends a été proposée par Digital Graphics Animation. Il s'agit d'une série d'animation pre-school comportant 78 épisodes de 7 minutes. L'entièreté de la part belge de fabrication se fera à Alleur chez Digital Graphics Studio qui prendra en charge les storyboards de 26 épisodes.

Monster Loving Maniacs, présentée par Belvision, est une série initiée au Danemark. Pour Dreamwall, il s'agit d'une opportunité très intéressante de montrer son savoir-faire aux professionnels scandinaves. Une équipe de 38 personnes sera à l'œuvre pendant un an et demi.

C'est de famille sera le premier long métrage de fiction d'Élodie Lélu qui signe ici, avec Jean-Claude Van Rijckeghem et Gladys Marciano, un scénario magnifique dans une économie de moyens impressionnante. Iota produira ce film tourné en Wallonie avec un casting très wallon composé de Fantine Harduin et Bouli Lanners aux côtés d'Hélène Vincent.

Dans un tout autre genre, 1985 est une série belge initiée en Flandres chez Eyeworks. Les huit épisodes de 50 minutes coproduits de concert par la RTBF et la VRT éclaireront la face sombre de la Belgique durant les années 80. Des informations recueillies et vérifiées pendant près de neuf ans ont permis aux auteurs de reconstituer un puzzle saisissant dont le cœur est évidemment l'odyssée sanglante des tueurs du Brabant.

Tout petit projet documentaire par ses dépenses, mais foudroyant par son sujet et son traitement, Des corps et des batailles nous plonge en immersion dans la lutte contre le Covid-19 au sein du CHU de Liège pendant le mois d'avril 2020. Christophe Hermans qui a dû délaisser la postproduction de son long métrage La Ruche s'est lancé dans cette aventure harassante avec une équipe ultra réduite, soutenu par l'ASBL Dérives et Frakas.

Dans un autre registre documentaire, Iota a amené un superbe projet de Julie Gavras intitulé Cherchez la femme qui retrace, en 30 épisodes de 2 minutes 30, la destinée de 30 grandes dames d'exceptions oubliées ou gommées des livres d'histoire.

Malgré des conditions très compliquées liées au Covid-19 et à des mesures françaises très favorables pour l'industrie nationale, Umedia a réussi à ramener en Belgique une partie de la production de Couleurs de l'incendie, deuxième volet de la trilogie Les enfants du désastre, adapté des romans de Pierre Lemaître. Après Albert Dupontel pour Au-revoir Là-haut, c'est Clovis Cornillac qui dirigera cette grosse production Gaumont réunissant sur l'écran Léa Drucker et Benoit Poelvoorde dans un rôle dramatique. 

Plus intime, Perhaps est une coproduction belgo-bulgaro-macédonienne pilotée chez nous par Griselda Gonzalez Gentile (Be Revolution Pictures) que Wallimage soutient ici pour la toute première fois. Le tournage de ce petit polar très noir, qui parle d'une arnaque menée par deux femmes dans un milieu mafieux très patriarcal, fera une halte de sept jours en Wallonie.

Retour aux actualités