44 sites labellisés Rec’Up pour 2019

Jeudi, 21 février, 2019

Le label Rec’Up garantit la qualité des produits et services proposés par les entreprises d’économie sociale actives dans la collecte, le tri, la réutilisation, la valorisation et le recyclage de biens. Les entreprises labellisées Rec’Up s’inscrivent dans une démarche globale d’amélioration continue, à la fois économique, environnementale et sociale.

Un peu d’histoire

Il y a tout juste 10 ans, en 2009, la fédération RESSOURCES décide de mettre en place des outils de gestion communs adaptés pour aider les entreprises d’économie sociale actives dans la réutilisation, la réparation ou la revalorisation de biens. L’idée est de rendre transparente la gestion des flux, de renforcer l’attractivité des boutiques de seconde main et de répondre aux besoins d’une clientèle de plus en plus nombreuse et diversifiée.
Avec ce label, dans un contexte où la récup’ a le vent en poupe, les entreprises d’économie sociale, pionnières du secteur de la réutilisation se positionnent comme les professionnels du secteur apportant les garanties nécessaires aux partenaires publics et aux particuliers de plus en plus intéressés par cette alternative à la (sur)consommation.

Le secteur de la réutilisation à l’heure de l’économie circulaire

Les entreprises Rec’Up reçoivent, collectent, trient, réparent, recyclent et revendent des produits auxquels elles redonnent vie. Elles proposent ainsi différents types de produits comme : le textile, du mobilier, les électroménagers, le matériel informatique, les vélos, les livres, les jouets mais aussi des cartouches d’encre ou des objets remanufacturés.
Ces activités s’inscrivent dans la logique d’économie circulaire. En valorisant au mieux les différents biens qu’elles collectent, elles remettent ceux-ci sur le marché via leurs boutiques de seconde main et créent des boucles de consommation en circuits courts. Résultats, l’impact environnemental de notre consommation est réduit et le statut de déchets ultimes n’est accordé qu’une fois toutes les autres solutions envisagées. Les enjeux d’une telle dynamique sont également la relocalisation d’activités économiques créatrices d’emplois et l’offre d’un service à la collectivité pour la gestion des déchets encombrants.

Le nombre de sites Rec’Up a quadruplé depuis sa création

Le succès remporté par le label s’explique par différents facteurs :

o    Les entreprises de la récup’ répondent à une demande de plus en plus croissante : l’achat de seconde main devient une pratique courante, les acteurs de l’économie sociale veulent se démarquer non seulement sur les valeurs qu’ils défendent mais aussi sur la qualité des services proposés

o    Les pouvoirs publics soutiennent le secteur par un arrêté Réutilisation en Wallonie (2014) et un arrêté Réemploi en Région Bruxelles Capitale (2010)

o    Les entreprises d’économie sociale éprouvent le besoin de s’engager dans une démarche d’amélioration continue et de mutualiser les bonnes pratiques via du partage d’expériences.

o    L’arrivée dans le label des ressourceries® et d’entreprises multi enseignes comme Les Petits Riens ou Oxfam-Solidarité avec l’engagement de labelliser progressivement l’ensemble des sites d’exploitation de ces enseignes, donne au label une plus grande visibilité.

44 sites labellisés Rec’Up en Wallonie et à Bruxelles

Aujourd’hui, 19 entreprises soit 44 centres de tri, ateliers de réutilisation/réparation ou boutiques de seconde main situés en Wallonie et à Bruxelles portent ce label.  Ces entreprises s’engagent à respecter un référentiel de qualité de 120 normes ; autant de critères destinés à garantir aux consommateurs des produits et un service de qualité, tout en poursuivant une politique de prix juste.

Pour consulter la liste des centres de tri, ateliers de réutilisation et boutiques Rec’Up, c’est facile.