Voies navigables : les ports autonomes

En Wallonie, la gestion, l'aménagement et l'équipement des zones portuaires et industrielles sont majoritairement confiés aux ports autonomes qui bénéficient de l'appui technique de la Direction générale Mobilité et Voies hydrauliques du Service public de Wallonie (SPW) pour l'étude et la réalisation des infrastructures portuaires (quais, darses, bassins, dalles).

Si l’activité économique ne manque pas sur la voie d’eau, les ports autonomes y contribuent largement : ils stimulent les échanges, animent la vie économique locale et constituent aujourd’hui l'interface indispensable pour articuler le transport par eau avec d’autres modes de transport.

Les ports autonomes prennent la barre

Il existe 4 ports autonomes en Wallonie :

  • le PAL (Liège),
  • le PAN (Namur),
  • le PACO (Centre et Ouest)
  • et le PAC (Charleroi).

Le développement de plates-formes logistiques multimodales entraîne la transformation des écluses sur la Meuse pour le passage de barges à 9 000 tonnes.

Les problèmes de mobilité routière pourraient donner une nouvelle jeunesse au transport fluvial.

Plate-forme logistique multimodale

En traversant le pont barrage d’Ivoz-Ramet (Flémalle) ou en passant à proximité de Lanaye (près de Visé), on peut en effet apercevoir de gros travaux en cours pour permettre le passage de barges à plus fort tonnage sur la Meuse. La raison est simple. Il s’agit de répondre aux exigences techniques du développement de plateformes logistiques multimodales, une nouvelle perspective d’acheminement de marchandises en grosses quantités. De nombreux emplois devraient donc voir le jour dans les années à venir. Depuis quelques années, grâce non seulement aux multiples canaux qui relient la Meuse aux ports d’Anvers et de Rotterdam mais aussi à l’équipement technique performant des ports autonomes, le transport de marchandises par la voie d’eau ne cesse d’augmenter pour tenter de répondre, lui aussi, aux problèmes de mobilité.

Port autonome de Liège (PAL)

Gestion de 31 zones portuaires le long de la Meuse et du canal Albert

370 ha d’espace portuaire

3e port intérieur d'Europe après Duisburg et Paris 

Transport combiné annuel (eau-rail-route) :

  • 21 millions de tonnes 
  • 26 000 emplois directs ou indirects 

Projet phare : développement de la plateforme multimodale de Liège

Port autonome Centre et Ouest (PACO)

Transport combiné (eau-rail-route) en 2011: 6 millions de tonnes

Projet phare : développement d’un terminal trimodal sur le site de Garocentre à La Louvière

Port autonome de Namur (PAN)

Gestion de 15 zones industrielles, 9 ports et 6 ports publics ainsi que 8 ports de plaisance

161 ha d’espace portuaire

Transport combiné (eau-rail-route) en 2011 : 5,2 millions de tonnes

Plus de 800 emplois directs

Projet phare : développement de la plateforme bimodale d’Auvelais

Port autonome de Charleroi (PAC)

Gestion de 24 zones portuaires

366 ha d’espace portuaire

Transport combiné (eau-rail-route) en 2011 : 5,5 millions de tonnes

Projet phare : développement du centre logistique de Charleroi (plateforme de Charleroi Dry-Port)

Micro-contenus Distance parcourue par 1 tonne avec 5 l de carburant :

  • Par avion : 6,6 km 
  • Par camion : 100 km
  • Par train : 333 km
  • Par bateau : 500 km

Cette présentation des ports autonomes est issue du magazine gratuit "Vivre la Wallonie" de septembre 2012.

Fichier attachéTaille
PDF icon ports.pdf94.42 Ko