Potager communautaire “Coin de Terre » à Bressoux : résultats du biomonitoring

Mercredi, 9 Janvier, 2019

Un biomonitoring a été mené par l’Institut Scientifique de Service Public (ISSeP) auprès d’usagers du jardin communautaire « Coin de Terre » à Bressoux de juillet à septembre 2018. Cette étude fait suite à la découverte en 2017 d'une pollution du sol dans ce potager communautaire.

Les résultats de ce premier volet de l’étude qui montrent un taux d’imprégnation élevé d’un ou plusieurs métaux chez les volontaires de l’étude, ont été présentés aux usagers du jardin communautaire lors d’une séance publique d’information ce 9 janvier 2019.

Les études et analyses réalisées

Suite à la découverte d’une pollution du sol en 2017, des études ont été lancées afin de mieux évaluer les éventuels risques pour la santé des usagers du « Coin de Terre » de Bressoux. En outre, les autorités régionales ont initié le projet Sanisol afin d’une part d’étudier les risques d’une exposition à une pollution de sols de jardins partagés, notamment en lien avec la consommation de légumes, et de fournir des recommandations précises sur la façon de cultiver des produits végétaux dans le cas où des polluants auraient été détectés dans le sol. L’ISSeP a été mandaté par le Service Public de Wallonie pour mener ces deux projets.

Premiers résultats du biomonitoring

Un biomonitoring a été mené auprès des usagers du « Coin de Terre » de Bressoux de début juillet à fin septembre 2018 et les résultats scientifiques de ce volet de l’étude ont été récemment finalisés et validés. Ces résultats ont permis de déterminer un niveau d’imprégnation élevé à plusieurs métaux. Ceci pourrait indiquer que les usagers du "Coin de terre" seraient plus exposés aux métaux mais à ce stade il est prématuré de tirer quelque conclusion concernant l’implication du « Coin de terre » et de l’impact sur la santé.

Bien que des analyses supplémentaires soient nécessaires afin de déterminer comment les personnes ont pu être exposées aux métaux, les différentes autorités compétentes ont souhaité communiquer immédiatement et en toute transparence ces premiers résultats aux personnes concernées et répondre à leurs interrogations et éventuelles inquiétudes, lors d’une séance publique d’information qui a eu lieu le 9 janvier, en présence du bourgmestre de la Ville de Liège, des auteurs de l’étude, de représentants du corps médical ainsi que des représentants du Ministre de l’Environnement.

Lors de la séance publique d’information, les personnes ayant participé au biomonitoring ont reçu la recommandation de consulter leur médecin traitant qui pourra déterminer avec eux le suivi médical qui s’impose. Tous les médecins de la région ont à cet effet reçu un dossier d’information afin d’accompagner leurs patients et déterminer avec eux le suivi médical le plus adéquat en fonction de leurs résultats individuels.

Mesures et recommandations

Une série de mesures et de recommandations ont été transmises au public présent afin de réduire l’exposition aux métaux, d’identifier les sources de contamination et d’investiguer plus en détail la situation du « Coin de Terre » des Bressoux et les alentours.

Ainsi, les autorités communales de Liège ont annoncé que les recommandations qui étaient déjà en vigueur seraient maintenues et que l’information aux usagers serait renforcée, en étroite collaboration avec l’asbl Ligue du Coin de Terre qui gère le jardin communautaire, et ces conseils valent à présent également pour l’entièreté du quartier qui jouxte le jardin communautaire, ce qui inclut également les jardins privatifs.

Une de ces recommandations est de cultiver uniquement en hors sol, après contrôle de la qualité du substrat (terre) et sans utiliser le compost provenant du site OU de ne consommer les fruits et légumes autoproduits qu’après un lavage minutieux et un épluchage (si possible) ET diversifier la provenance des légumes et fruits.

Il est conseillé d’éviter de consommer les légumes et fruits provenant d’une parcelle du Coin de terre de Bressoux ou privilégier certains d’entre eux : les légumes feuilles (épinards, salades, …), les légumes racines (carottes, radis, …) et les aromates (menthe, thym,…) sont plus contaminés par le plomb, le cadmium et l’arsenic que les légumes fruits (tomates, courgettes,…).

Ces recommandations (voir PDF en téléchargement ci-dessous) valent à présent pour les habitations qui jouxtent le "coin de terre". Parmi ces recommandations :

  • Se laver régulièrement les mains et le visage au retour du jardin et avant les repas;
  • Se couper les ongles courts et les nettoyer fréquemment;
  • Eviter d’emmener les animaux domestiques sur le site du Coin de terre et brosser leur pelage à l’extérieur;
  • Utiliser des chaussures spécifiques pour le Coin de terre et limiter l’entrée dans la maison des poussières de sols extérieurs par les chaussures et les vêtements de tous les membres de la famille
  • Utiliser une serpillière humide pour nettoyer les carrelages et les sols (pas l’aspirateur qui rejette les poussières dans l’air) ;

Pour les enfants :

  • Eviter d’emmener de jeunes enfants (moins de 6 ans) sur le Coin de terre ;
  • Laver les mains des enfants avant chaque repas et leur couper les ongles régulièrement ;
  • Choisir pour les enfants (tout particulièrement pour les plus jeunes enfants) des zones de jeux enherbées, au Coin de terre comme ailleurs ;
  • Veiller à ce que les enfants ne portent pas leurs mains à leur bouche, ni des substances non-comestibles (terre, objets salis par de la terre) ;
  • Limiter les jeux à proximité des zones de travaux ou de terrassement.

Mesures futures

  • Les autorités régionales financeront un échange des tous les légumes qui auraient été conservés pour une consommation future par les usagers des jardins partagés.
  • Le projet SANISOL sera poursuivi de manière prioritaire par l’ISSeP.
  • Prochainement, un outil sera accessible à toute personne pour lui communiquer les recommandations concernant son potager/site cultivé sur base de résultats d’analyse de sols, de végétaux et d’un questionnaire permettant de définir un comportement de référence, dont la diète alimentaire en fonction des habitudes du consommateur cible.
  • Le biomonitoring sera renouvelé auprès des participants volontaires, de manière à confirmer les résultats et à évaluer l’impact des conditions météorologiques particulières de l’été 2018 sur la contamination des usagers ; en effet, la période de prélèvement coïncide avec un période de sécheresse exceptionnelle, ce qui pourrait avoir eu un impact sur les résultats.
  • Le Service d'Analyse des Milieux Intérieurs (SAMI) de la Province de Liège investiguera les sources de contamination liées aux domiciles des usagers du « Coin de terre », dont les conduites d’eau en plomb, anciennes peintures…
  • La source du remblai où se situe le « Coin de Terre », date du début du 19ème siècle. Une recherche historique et de l’étendue du remblai sera menée par la SPAQuE.
  • Une campagne de prélèvement et de mesures de la qualité des sols sera menée dans le quartier de Bressoux, afin de déterminer la présence de pollution autour du « Coin de Terre ».

D'autres potagers publics en Wallonie peuvent-ils être touchés par une pollution ?

La Wallonie a été un berceau industriel au 19ème et au 20ème siècle. De nombreux stigmates du développement industriel restent inscrits dans les sols alors que les installations ou les infrastructures ont disparu.

De nombreux potagers ont fait l'objet d'investigation dans le cadre des différents projets financés par la Wallonie. Les résultats ont montré la nécessité d'avoir une meilleure connaissance des transferts sol-plante-homme afin de pouvoir donner des conseils adaptés à chaque cas particulier C'est l'objet d'u projet SANISOL qui inclut le développement d'un outil de conseil qui sera accessible à tous.

La banque de données de l’état des sols (BDES) a été prévue pour rassembler les données disponibles à l’administration de manière à pouvoir être diffusée à tous les citoyens.

Pour plus d'informations, consultez le site Environnement-Santé ainsi que le site consacré à l'assainissement et la protection des sols.

 

 

 

 

 

Fichier attachéTaille
PDF icon Recommandations pour le Coin de terre à Bressoux380.46 Ko