Plan Infrastructures 2016-2019

Jeudi, 21 Janvier, 2016

Ce sont 640 millions d'euros qui seront consacrés, dans les 4 ans à venir, à la modernisation du réseau (auto)routier et fluvial. L'objectif est de doter ainsi la Wallonie d'un réseau d'infrastructures moderne, sûr et performant.

Le plan "Infrastructures 2016-2019" sur lequel le Service public de Wallonie et la SOFICO ont travaillé depuis des mois, sera financé pour moitié par la taxe kilométrique pour les camions de plus de 3,5 tonnes qui doit entrer en application en avril prochain.

Le plan consacrera plus de la majorité (347,5 millions d'euros, soit 54%) de son budget à améliorer le réseau secondaire wallon, lequel accueille actuellement le gros du trafic et connaît le taux d'accidents le plus important.

128 millions d'euros(20%) serviront à la réhabilitation des autoroutes déjà entamée sous la précédente législature, tandis que 89,5 millions d'euros seront mobilisés pour améliorer l'accessibilité des zones d'activités économiques de Wallonie, pourvoyeuses d'emplois.

Enfin, 75 millions d'euros serviront à améliorer les voies hydrauliques qui voient passer 40 millions de tonnes de fret par an, soit l'équivalent de 2 millions de camions semi-remorques qui ne se retrouvent dès lors pas sur les routes.

Près de 50 millions d'euros de l'enveloppe serviront exclusivement à la réfection de tous les ponts routiers wallons aujourd'hui jugés dangereux (dits de catégorie A).

Ce plan Infrastructures créera entre 418 et 624 millions d'euros de valeur ajoutée et de contribution au PIB wallon et entre 5.800 et 8.300 emplois.

Au niveau du calendrier des chantiers, sachant qu'il est illusoire de vouloir programmer autant de chantiers avec plusieurs années d'avance, ce sont la SOFICO et le sPW qui prendront pleinement la main sur la planification des chantiers en tenant compte de l'ensemble des priorités énoncées et des facteurs opérationnels réels en concertation avec les autorités locales concernées.