L'ISSeP fête ses 25 ans !

Jeudi, 13 Octobre, 2016

Cette année 2016 marque le 25e anniversaire de l’Institut Scientifique de Service Public (ISSeP), successeur de l’Institut National des Mines (INM, créé en 1902).

L’ISSeP réalise des mesures de l’air, des eaux, du sol, des déchets et des sédiments. L’Institut travaille aussi à l’évaluation des risques chroniques ou accidentels et réalise des projets de recherche. Ses missions visent à mieux comprendre et donc à mieux réagir aux phénomènes susceptibles de conduire aux situations à risques ou d’atteintes à l’environnement et à la santé.

Bref historique

Depuis la création de l’INM en 1902, une fusion a lieu en 1968 avec l’Institut National des Industries Charbonnières (INICHar, créé en 1947) pour donner naissance à l’Institut National des Industries Extractives (INIEx) qui deviendra l’ISSeP lors de sa régionalisation. En 1988, les activités de l'INIEX sont réorientées, principalement vers un nouveau domaine d’activité : l’environnement.

La régionalisation de l’Institut d’Hygiène et d’Epidémiologie (IHE) en 1993 permet à l’Institut d’acquérir un personnel qualifié et d’interpréter de nouvelles données. Des collaborations se développent avec la DGO3 et les activités tournées vers l’environnement prennent de l’ampleur.

Aujourd’hui, l’étendue des compétences présentes et des thématiques étudiées à l’Institut s’est considérablement développé. L’ISSeP est devenu un « Laboratoire de référence » pour la Wallonie et propose des emplois spécialisés dans l’environnement.

A la pointe de l’actualité scientifique

L’ISSeP, c’est aujourd’hui 300 agents qui exercent des activités scientifiques et techniques dans le domaine environnemental sur les sites de Liège et de Colfontaine. Des métiers porteurs (ingénieurs, techniciens, scientifiques, …) œuvrent plus que jamais à fournir des données scientifiques précises, actuelles, innovantes et pertinentes.

La métrologie environnementale est d’une importance cruciale pour comprendre les changements de la terre et de son climat. Les décisions prises en matière de politique environnementale sont garantes du bien-être et de la sécurité des générations futures. Pour définir les bonnes actions, les décideurs, les sociétés et les citoyens doivent recevoir des informations fiables et régulières. C’est par son expertise dans le domaine environnemental et dans la gestion des risques, que l’ISSeP contribue à l’amélioration de notre environnement.

De l’avenir

Par ses missions de surveillance de la qualité de l’air, des eaux, du sol et des sédiments, ainsi que par les projets de recherche auxquels l’ISSeP participe, l’Institut, a plus que jamais le rôle de fournir des données scientifiques précises, actuelles, innovantes et pertinentes. L’ISSeP s’assure de poursuivre ses missions de monitoring environnemental, d’appui et d’évaluation de risques mais aussi perpétue le développement de projets de recherche et de mettre en place des synergies afin de pouvoir collaborer aux décisions politiques utiles à la santé humaine et à celle de l’environnement.

L’ISSeP supervise aussi de nombreux projets de recherche dont certains axés sur l’économie circulaire.

Activités aussi tournées vers les entreprises, les communes ou les particuliers

L’ISSeP réalise des mesures ponctuelles de l’air, des eaux, du sol, des déchets et des sédiments pour le compte de la Wallonie. Sur base de ces données, des outils nécessaires à la gestion de l’environnement sont développés et mis à disposition aux politiques de réponse aux nuisances posées à l’environnement.

De par ses différents domaines d’expertise, l’ISSeP propose aussi des services aux entreprises, aux communes ou pour le particulier :

Evaluation asbeste : détection d’amiante ­

  • Analyse de matériaux suspects ; ­
  • Aide à la réalisation d’inventaire amiante des bâtiments et installations où évoluent les employés ; ­
  • Mesure de concentration en fibres dans l’air ; ­
  • Expertises et conseils divers (aide à la rédaction de cahiers de charges, tests de réception de chantier de désamiantage, etc).

Détection de légionnelles

Riche d’une large expertise en matière de légionelles, l’ISSeP est en mesure de répondre à toutes demandes d’analyses et de caractérisation d’installations (maisons de repos, piscines, halls omnisports,…).

Mesure des champs électromagnétiques ­

  • Mesures et calcul du champ électromagnétique rayonné par des sources radiofréquences : antennes émettrices des systèmes de télécommunication (téléphonie mobile, radiodiffusion, télévision, réseaux Wi-Fi…), etc. ; ­
  • Mesures et calcul du champ électrique et du champ magnétique aux fréquences extrêmement basses et intermédiaires produits par les réseaux de transport et de distribution d’électricité, les chemins de fer, les compteurs intelligents, les magnétiseurs et les démagnétiseurs, les postes de soudage, la RMN, etc. ;
  • ­ Contrôle du respect des normes applicables au public (décret du 3 avril 2009 relatif aux antennes émettrices, recommandation 1999/519/CE…) et aux travailleurs (directive 2013/35/UE).
  • Prise de mesures à la demande de riverains d’antennes (mission confiée par le Ministre wallon en charge de l’Environnement).

Mesure de la qualité de l’air utile aux aménagements urbains

Le projet ExTraCar porte sur les mesures de la qualité de l'air. Les relevés itinérants effectués permettent de connaître les niveaux de pollution atmosphérique au carbone noir et de localiser des zones de concentration importante de ces particules fines. Des simulations réalisées permettent de compléter l'image à l'échelle d'une commune et d'évaluer l'effet d'aménagements urbains conçus pour réduire l'exposition aux polluants issus du trafic ou de décisions visant à réduire la pollution de l’air.

Site de l'ISSeP