Le 1er pacte pour l'emploi et la formation est signé

Jeudi, 30 Juin, 2016

La Déclaration de politique régionale de 2014 prévoyait la conclusion d'un pacte pour l'Emploi et la Formation entre le Gouvernement wallon et les partenaires sociaux. Après une concertation sociale de 15 mois, c'est ce jeudi 30 juin que syndicats, patrons et Gouvernement ont signé le premier Pacte pour l'Emploi et la Formation en Wallonie.

Si quelques 8000 emplois net sont en effet annuellement créés en Wallonie, c'est encore insuffisant pour redresser le taux d'emploi compte tenu, notamment, de la démographie de la Région. Issu de la concertation sociale, ce Pacte vise la création d'emplois durables et de qualité afin de contribuer pleinement à la croissance.

Il  aborde 6 thématiques prioritaires  :

  1. la réorganisation des aides à l'emploi,
  2. la création de places de stages pour les apprenants de la formation professionnelle en alternance,
  3. le renforcement de l'orientation professionnelle tout au long de la vie,
  4. les principes fondamentaux et la méthode de création d'un contrat d'insertion pour les jeunes,
  5. les principes fondamentaux et la méthode de réorganisation des incitants financiers à la formation continue des travailleurs,
  6. le renforcement des outils à disposition du dialogue social en Wallonie.

Les deux premiers volets du Pacte, consacrés à la réforme des aides à l'emploi  et au contrat d'insertion des jeunes avaient déjà fait l'objet d'un accord en janvier. 

Le contrat d'insertion vise à offrir une première expérience professionnelle aux jeunes qui, 18 mois après la sortie des études, ne parviennent pas à trouver un emploi. Ils bénéficient d'un accompagnement et d'une aide de 700 € par mois durant un an. Le Gouvernement vient de préciser la forme que prendra cette aide : il s'agira d'une activation pour les employeurs privés et d'une majoration de points APE pour les employeurs du secteur associatif et des pouvoirs locaux.

 La mise en oeuvre des premières mesures est attendue pour janvier 2017.