Journée mondiale de lutte contre la pauvreté

Mercredi, 17 Octobre, 2018

À l'occasion de la journée mondiale de lutte contre la pauvreté, l’Institut wallon de l'évaluation, de la prospective et de la statistique rappelle les derniers chiffres en matière relatifs aux inégalités sociales en Wallonie.

Les différentes formes de pauvreté touchent plus d’un quart des Wallons :

  • Le taux de risque de pauvreté ou d’exclusion sociale (union de la déprivation matérielle sévère, du risque de pauvreté et de la très faible intensité de travail) s’élève à 26,6 %.
  • 21,2 % de la population vit sous le seuil de pauvreté.
  • 8,3 % de la population connaît des déprivations matérielles sévères.
  • 18,5 % de la population (de moins de 60 ans) vit dans un ménage à très faible intensité de travail.
  • Plus de 5 638 personnes ont bénéficié d’un dispositif d’hébergement d’urgence organisé par les services partenaires des Relais Sociaux Urbains de Wallonie en 2016.

La situation est encore davantage préoccupante pour certaines parties de la population :

  • 46,7 % des familles monoparentales vivent sous le seuil de pauvreté et 23,1 % souffrent de déprivations matérielles sévères.
  • 43 % des locataires vivent sous le risque de pauvreté, alors que les loyers augmentent à moyen terme plus vite que l’inflation (le loyer mensuel moyen est de 506 €).

Même si les inégalités de revenus en Wallonie sont plus faibles qu’ailleurs , le revenu cumulé imposable des 5 à 6 % des déclarations fiscales les plus élevées vaut environ le total du revenu cumulé des 50 % des déclarations les plus faibles.

Voir tous les indicateurs "pauvreté" de l'IWEPS

Vers le site du Plan wallon de lutte contre la pauvreté