Inauguration de la plus grande centrale photovoltaïque au sol

Jeudi, 26 Janvier, 2017

Ce 25 janvier 2017 a été inaugurée la première centrale photovoltaïque à La Louvière. Elle est implantée sur l’ancienne friche industrielle "SAFEA", réhabilitée par SPAQuE.

D’une superficie de 2,5 hectares, la centrale totalise 3.844 panneaux pour une puissance d’un mégawatt-crête (MWc). Sa production annuelle est estimée à 1.047 mégawatt-heure (MWh), soit la consommation annuelle moyenne de 300 ménages. L’ensemble de l’énergie produite est revendue et directement réinjectée dans le réseau ORES. L’installation des panneaux ainsi que les divers travaux d’équipements (construction d’une route, pose d’un conteneur, d’une cabine haute-tension, de caméras et d’alarmes, etc.) ont été financés par SPAQuE pour un montant total de 1.489.676 €.

La durée de vie de la centrale est estimée à 25 ans. L’investissement sera amorti après 15 ans et l’activité dégagera ensuite 350.000 € de bénéfices sur les 10 années restantes.

La réhabilitation du site "SAFEA" s’inscrit dans les missions confiées à SPAQuE, par le Gouvernement wallon, au travers de son contrat de gestion. Avec la centrale photovoltaïque SPAQuE participe au développement des énergies alternatives, tandis que sur le reste du site réhabilité, elle participe au développement économique de la région en permettant l’extension de Garocentre, la plate-forme logistique multimodale, développée par l’intercommunale IDEA.

Notons, enfin, qu’en s’élevant sur une ancienne décharge industrielle, la centrale optimalise l’occupation d’une zone où la construction de tout type de bâtiment s’avère impossible en raison du confinement des déchets réalisé par SPAQυE.

Une réhabilitation en deux parties

La réhabilitation du site "SAFEA" a commencé en 2005, sur la zone où se trouvait autrefois l’ancienne usine, au nord-est du site. Plusieurs bâtiments ont été déconstruits. En 2006, toujours sur cette même zone, SPAQuE a procédé à la dépollution des sols contaminés en hydrocarbures cycliques, hydrocarbures pétroliers et cyanures.

De 2008 à 2011, SPAQuE a réhabilité la zone de l’ancienne décharge, à l’ouest du site : un confinement a été réalisé (réalisation d’un capping étanche de surface). Un drain destiné à récupérer les eaux souterraines polluées a été placé et une station d’épuration a été mise en place. Enfin, SPAQuE a procédé à un réaménagement paysager.

En savoir plus : www.spaque.be