Inauguration de 3 nouvelles centrales hydroélectriques sur la Haute-Meuse

Vendredi, 2 Décembre, 2016

Le 30 novembre 2016, la SOFICO, le Service public de Wallonie (SPW) ainsi que les entreprises Energies Fleuves S.A. et Rutten Electromecanique S.A., ont inauguré 3 nouvelles centrales hydroélectriques mobiles installées en Haute-Meuse, sur les barrages de Hun, Hastière et Waulsort.

Elles produiront au total 26.100.000 kWh annuels :

  1. Centrale de Hun : 9.800.000 kWh/an par an, soit la consommation annuelle de 2.900 ménages ;
  2. Centrale de Waulsort : 7.300.000 kWh/an, soit la consommation annuelle de 2.100 ménages ;
  3. Centrale de Hastière : 8.800.000 kWh/an, soit la consommation annuelle de 2.600 ménages.

Ensemble, ces 3 centrales hydroélectriques produiront l’équivalent de la consommation annuelle d’environ 7.600 ménages, soit plus que le nombre de ménages recensé sur le territoire de la Ville de Dinant (6.256 ménages en 2015).

L’installation de ces trois centrales s’inscrit dans un programme plus large initié par la SOFICO et visant à équiper 9 barrages de la Haute-Meuse : La Plante, Tailfer, Rivière, Hun, Houx, Dinant, Anseremme, Waulsort et Hastière.

A terme, l’équipement complet des 9 barrages de la Haute-Meuse précités permettra de produire au total 61.800.000 kWh annuels (= un peu moins de 3 fois la consommation annuelle d’une commune de taille équivalente à la Ville de Dinant).

Les trois nouvelles centrales de la S.A. ENERGIE-FLEUVES ont été développées par l’entreprise RUTTEN S.A., basée à Herstal, et font appel à une technologie qui répond aux exigences les plus draconiennes mises en exergue par l’étude d’incidence, tant sur le plan de la faune et de la flore que sur celui de la sécurité, notamment en cas de crue.

L’équipement de la Haute-Meuse est réalisé par tranches conditionnées au respect de certaines contraintes techniques (maintien du niveau du cours d’eau) ou encore à un taux de mortalité des poissons à ne pas dépasser. C’est la Direction générale des Voies hydrauliques du SPW qui, en tant qu’administration gestionnaire, veille notamment au bon déroulement technique de l’équipement des barrages.