Hausse des primes Energie et Logement

Mercredi, 21 février, 2018

Bonne nouvelle pour ceux qui souhaitent faire des travaux dans leur logement : à partir du 1er mars 2018, le Gouvernement wallon a décidé de revoir à la hausse les montants d'une douzaine de primes Rénovation et Energie. L'objectif ? Encourager les citoyens à utiliser les primes et à répondre plus efficacement aux défis énergétiques.

Le Gouvernement est parti du constat que les budgets alloués aux primes Energie et Logement sont sous-employés. Pour l'année 2017, près de 50% des montants disponibles n'ont pas été utilisés.

Modifications transitoires

A partir du 1er mars 2018, une série de primes aux particuliers favorisant les économies d'énergie et la rénovation des logements seront revues à la hausse. Les superficies concernées sont également revues à la hausse. Les augmentations ainsi prévues vont permettre de doubler, tripler et même, pour l'isolation de la toiture, de quadrupler les montants des primes.

Voir le tableau des primes

Signalons également que ce nouveau système reste plus avantageux pour les ménages aux revenus annuels inférieurs à 21 900€ qui voient toujours le montant de leurs primes multiplié par trois. 

Les nouveaux montants entrent en vigueur le 1er mars. Mais pour bénéficier des nouveaux taux, l'introduction de la demande doit être effectuée dans les quatre mois suivant la facture finale (à condition d'avoir renvoyé son avertissement préalable en temps utiles). Ainsi, les factures datées après le 1er novembre 2017 et qui n'ont pas fait l'objet d'une demande de prime dans l'ancien régime pourront déjà bénéficier du nouveau régime.

Pour plus d'informations sur les primes Energie, rendez-vous sur le portail de l'énergie ou dans un Guichet Energie.

Pour plus d'informations sur les primes Logement, renseignez vous dans un Info-Conseils Logement.

Projet de réforme

Elle a déjà été annoncée mais une réforme plus fondamentale du système des primes Energie et Logement interviendra à l'automne 2018. Le Gouvernement souhaite une simplification du système actuel qui passera par une diminution du nombre de primes et une simplification des procédures.

Cette réforme englobera un autre changement : l'intervention de l'auditeur énergétique sera obligatoire et son rôle étendu à une priorisation et un suivi des travaux. C'est l'auditeur énergétique qui décidera des travaux à exécuter en priorité. Pour bénéficier de l'aide publique, le citoyen devra respecter les priorités déterminées par l'auditeur : plus question d'installer une chaudière flambant neuve avec un toit percé et pas isolé!

Fichier attachéTaille
PDF icon tableau_primes_03-18.pdf1021.56 Ko