Forte chaleur : quelles précautions prendre ?

Lundi, 23 Juillet, 2018

Depuis le 20 juillet 2018, la phase d’avertissement du plan Forte chaleur et pics d’ozone est activée, faisant débuter la période effective de forte chaleur.

Quelles précautions faut-il prendre ?

Ces recommandantions s'appliquent à toute la population et en particulier aux personnes fragilisées (les personnes asthmatiques, les personnes qui ont des problèmes respiratoires, les personnes âgées et les enfants en bas âge) :

  • boire plus que d’habitude, de préférence de l’eau ;
  • éviter les boissons alcoolisées et les boissons fortement sucrées ;
  • prendre soin des bébés, des jeunes enfants et des personnes nécessitant des soins, en les hydratant suffisamment ;
  • reste le plus possible à l’intérieur aux moments les plus chauds de la journée (au moins de 11h à 15h) et fermer les fenêtres et les rideaux des façades exposées au soleil tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure et ne les ouvrir que lorsque la plus grosse chaleur est passée.
  • rester dans des endroits frais et se rafraîchir régulièrement ;
  • limiter autant que possible les efforts physiques (les activités sportives, par exemple) et si cela n’est pas possible, faire régulièrement une pause et boire suffisamment ;
  • se protéger du soleil en utilisant une protection solaire et en mettant un chapeau ;
  • fermer les volets et les rideaux durant la journée et aérer l’habitat durant la nuit ;
  • en cas de coup de chaleur ou de fatigue, de problème respiratoire, contactez un médecin.

Les principaux troubles dus à la chaleur

Le plus fréquent : la déshydratation à des niveaux de gravité divers :

  • L’insolation : surtout chez les enfants qui ont été exposés en plein soleil lors d’une forte chaleur ; se traduit pas des maux de tête violents, un état de somnolence avec perte éventuelle de conscience, une fièvre élevée. 
  • Crampes de chaleur : crampes musculaires de courte durée pendant le sport et le travail physique. Il est nécessaire de se mettre au repos, cesser tout effort, et boire de l’eau et prendre des sels de réhydratation orale (SRO).
  • Épuisement dû à la chaleur : température corporelle :< 40 °C ; transpiration et tachycardie ou palpitations (perte de sel et de liquide) ; faiblesse, fatigue, vertiges, maux de tête, nausées et vomissements, syncope. Il est nécessaire de se mettre au repos, cesser tout effort, et boire de l’eau et prendre des sels de réhydratation orale (SRO), de se rafraîchir, et si nécessaire, de faire appel à un médecin.
  • Les signaux d’alerte d’un épuisement dû à la chaleur évoluant vers un coup de chaleur sont les suivants : peau chaude et rouge, absence de transpiration, fièvre élevée, confusion et perte de conscience.
  • Coup de chaleur : complications par manque de régulation thermique du corps humain : température corporelle élevée, augmentation du rythme cardiaque, agitation inhabituelle, confusion, peau chaude, rouge et sèche (absence de transpiration), maux de tête, nausées et vomissements, convulsions, perte de conscience pouvant aller jusqu’au coma. Il s’agit d’une urgence médicale qui, si elle n’est pas traitée, peut entraîner la mort en peu de temps. Il convient de déshabiller et rafraîchir la personne et appeler immédiatement le 112.

Des recommandations plus détaillées sont disponibles sur le site de l'AViQ.

Le site de l'IRM www.meteo.be fournit les observations météorologiques du jour et les prévisions pour les cinq jours à venir.

Le site Irceline publie quotidiennement les prévisions d'ozone pour le jour même et le jour suivant (J+1).

Un système d'information par SMS de la survenue d'une vague de chaleur et/ou d'un pic d'ozone est mis en place via ou par l'Agence Wallonne de l'Air et du Climat. Vous avez la possibilité de vous inscrire via le site afin de recevoir gratuitement les messages d'alerte (cliquez sur « Plan Air-Climat », puis sur « Résultats des mesures », puis sur « s'inscrire au service SMS »).