Fin du chantier du viaduc de Wauthier-Braine sur la E19/A7

Vendredi, 2 Décembre, 2016

Le chantier de réhabilitation et de renforcement du viaduc de Wauthier-Braine touchera progressivement à sa fin à partir de ce mois de décembre. L'aboutissement de ces importants travaux, qui ont débuté en 2013, va permettre d’améliorer les conditions de circulation des 80 000 usagers qui empruntent chaque jour cet ouvrage d’art, lien clef entre la capitale et la province de Hainaut.

La libération des voies va s’effectuer en deux temps :

  • Les voies réhabilitées en direction de Bruxelles pourront à nouveau être empruntées par les usagers à partir du 12 décembre.
  • En direction de Mons, la signalisation actuellement en place (3 voies réduites avec une vitesse limitée à 50 km/h) subsistera encore le temps d’aménager la berme centrale sur l’ouvrage d’art. En raison des opérations d’asphaltage, ce chantier d’environ deux semaines ne pourra toutefois se faire que par temps sec et avec des températures supérieures à 8°C. Les voies vers Mons pourront alors être libérées et la circulation s’effectuera à nouveau selon des conditions normales sur le viaduc rénové fin de cette année, si le temps se prête à la tenue des opérations.

À noter que les panneaux acoustiques et les poteaux d’éclairage seront implantés le long des voies en 2017. Cette opération nécessitera la fermeture pendant 3 semaines de la bretelle d’accès n°22 vers l’E19/A7 en direction de Mons. La voie de droite devra également être soustraite au trafic pendant environ 1 semaine, en dehors des heures de pointe, entre 9h et 15h.

Retour sur ce vaste chantier

La rénovation et le renforcement de cet ouvrage d’art datant de 1969 s’avéraient nécessaires suite aux poids des années, du trafic, et notamment pour le doter d’une étanchéité. Concrètement, il s'agissait :

  • En direction de Mons : à effectuer la réfection et le renforcement de la dalle en béton du tablier de l’ouvrage d’art ;
  • En direction de Bruxelles : à remplacer entièrement la dalle en béton du tablier de l’ouvrage d’art ;
  • Dans les deux sens : pose d'une chape d’étanchéité, remplacement des joints de dilatation et des éléments de sécurité, réhabilitation de certains éléments porteurs, pose d'écrans anti-bruit et de contreventements.

La première phase de réhabilitation du chantier a été réalisée en 2013 et 2014. De mars 2015 à octobre 2015, le chantier a été à l’arrêt en surface suite à un problème technique qui ne pouvait être détecté qu’après mise à nu du tablier. Il est en effet apparu que le béton de la dalle de tablier était plus abîmé qu’attendu. Afin d’assurer une qualité optimale du travail effectué, il a finalement décidé de remplacer entièrement la dalle de tablier dans le sens Mons-Bruxelles.

La SOFICO a exercé la maîtrise d’ouvrage de ce chantier, la Direction générale opérationnelle Routes et Bâtiments du Service Public de Wallonie la maîtrise d’œuvre technique et l’association momentanée des entreprises FRANKI-ASWEBO a réalisé son exécution.

Le chantier en quelques chiffres

  • 30.000 m2 de surface de tablier
  • 4 joints de dilation qui peuvent s’étirer de 0 à 20 cm
  • 5.000 m3 de béton
  • 1.500.000 kg d’acier

Caractéristiques du viaduc 

  • 600 m de long
  • 50 m de large
  • 20 m de haut

Budget

Environ 12,85 millions € HTVA financés par la SOFICO.