63 millions € en faveur des personnes handicapées

Jeudi, 1 Juin, 2017

Le Gouvernement wallon va affecter une enveloppe de 63 millions € pour mettre en œuvre un ensemble de mesures destinées à améliorer l’hébergement et la prise en charge des personnes handicapées.

Amélioration de la capacité d’accueil et d’hébergement

Ce volet comprend 4 axes :

1. Rénovation des infrastructures existantes

De nombreuses structures d'accueil datant des années 60-70 sont loin d’offrir des normes de confort enviables. Les besoins de terrain sont donc nombreux à rencontrer (reconditionnement de pièces de vie, privilégier les plus petites unités de vie, accessibilité et adaptabilité des bâtiments, favoriser la prise en charge de handicaps plus lourds …). Un appel à projets baptisé « ERICh » (Ensemble Rénovons les Institutions pour les Citoyens handicapés) va être lancé pour permettre à toutes les structures agréées, totalement ou partiellement subventionnées, de solliciter un financement à hauteur de 80 % des coûts estimés avec un plafond d’intervention maximum de 2 millions € par projet.

2. Création des places nouvelles pour le polyhandicap et la cérébrolésion

Un autre appel à projets va être lancé afin d’encourager la création de nouvelles places pour les cas les plus lourds de handicap (polyhandicap) et pour les personnes cérébrolésées.

3. Amélioration de la prise en charge des « cas prioritaires »

Pour la 2e année consécutive, une enveloppe additionnelle de 3 millions € va être consacrée à la prise en charge des cas prioritaires.

4. Soutien aux personnes atteintes d’autisme et de double diagnostic

Cette mesure s’inscrit dans le cadre du plan Autisme. Après une 1ère programmation qui a vu la création de 70 places, une seconde programmation va permettre de créer 74 places supplémentaires, dont 12 places en hébergement de crise et 39 au sein de dispositifs de répit. Les projets retenus, pour une enveloppe totale de 5 millions € (pour les infrastructures et pour les moyens de fonctionnement), sont :

  • Institut Louis Marie à Thy-le-Château : modification et agrandissement d'un espace de vie afin de mieux correspondre à l'accueil du public présentant du double diagnostic (5 places)
  • Toma Stena à Blégny : agrandissement en vue la création d'un foyer autiste adapté (6 places)
  • Institut Bon Pasteur à Péruwelz : aménagement d'un lieu de vie en vue d'accueillir un nouveau groupe de 6 personnes
  • Cité de l’Espoir à Dison : reconditionnement bâtiment en vue de créer une unité distincte pour 6 jeunes autistes
  • Vivalia à Bertrix : création d’un dispositif de crise pour 6 adultes
  • Corto à Mont-sur-Marchienne : création d’un dispositif de crise pour 6 jeunes ou adolescents
  • Mistral à Saint-Georges-sur-Meuse : reconditionnement d'un bâtiment pour l'accueil et l'hébergement de 5 personnes en service répit.
  • Accueil Mosan à Namur : création de 10 places de répit résidentiel
  • La Deuxième Base à Gembloux : reconditionnement de l'infrastructure et extension d'agrément pour prise en charge de personnes avec autisme
  • Souffle-Un-Peu à Dinant : création de la Maison de Souffle, répit résidentiel pour 10 personnes
  • Association Boussutoise d’Accueil de l’Enfance à Boussu : création d’un dispositif de répit pour enfants autistes (8 places)

Un plan wallon « Accessibilité » pour les personnes à mobilité réduite

Depuis plusieurs années, la Belgique est montrée du doigt par des instances internationales pour la faiblesse des mesures prises afin de promouvoir l’accessibilité de tous et singulièrement des personnes handicapées, au détriment dès lors de leur inclusion sociale.

Avec le Plan wallon « Accessibilité », il y sera désormais progressivement remédié. Le dispositif comporte 28 mesures coordonnées et complémentaires aux actions déjà existantes. Elles visent à améliorer et promouvoir l’accessibilité des bâtiments, des transports et des services. Ce domaine est, en effet, pluridisciplinaire et nécessite une approche transversale des politiques publiques : aménagement du territoire, logement, infrastructures, mobilité, tourisme, action sociale, pouvoirs locaux…

Parmi les mesures les plus emblématiques, citons :

  • le soutien au développement du logement adaptable dans le secteur de la construction ;
  • le renforcement de l’accessibilité du réseau TEC ;
  • l'amélioration de l’accès aux parcs naturels wallons aux PMR ;
  • le développement d'une application « accessibilité » dans le cadre de « Digital Wallonia » ;
  • l'imposition d'une charte « accessibilité » pour les événements ouverts au public ;
  • l'accessibilité des sites web officiels du Gouvernement ;
  • l’adaptation des prestations offertes par le FOREM et l’IFAPME en fonction des besoins des personnes en situation de handicap ;
  • la formation et la sensibilisation des fonctionnaires régionaux et locaux à l’accueil des usagers PMR

Liste des 28 mesures ci-dessous

Fichier attachéTaille
PDF icon Plan Accessibilité - Tableau des 28 mesures274.56 Ko