50% des populations de sangliers en moins d'ici 2020

Jeudi, 29 Novembre, 2018

A l'échelle de l'Europe, les derniers hivers plus cléments et les abondantes fructifications forestières ont engendré une prolifération exceptionnelle des sangliers.

Pour prévenir les dégâts agricoles, aux propriétés privées ou à la biodiversité et pour éviter les risques sanitaires et les accidents de la route, des prélèvements sur ces populations doivent donc être assurés.

Dans ce cadre, la Wallonie a déjà adopté les mesures suivantes :

  • l'interdiction des distributions mécaniques et du stockage d'aliments en forêt en juillet 2015,
  • la permission d'occuper avec une arme, des miradors situés à moins de 200 m d'un lieu de nourrissage artificiel du gibier pour y chasser en septembre 2015,
  • la simplification de l'octroi des autorisations de destruction de sangliers en novembre 2017,
  • l'interdition pour l'année cynégétique 2018-2019 de toute forme de restriction de tir sur les sangliers en juillet et septembre 2018,
  • l'allongement de la période d'ouverture de la chasse durant janvier et février 2019.

En 2017-2018, 28 487 sangliers ont été tirés contre 19 825 en 2013-2014, soit une progression de 43%!

Peste porcine africaine : objectif zéro dans le périmètre défini par l'Europe

En octobre, la Wallonie a découpé le périmètre infecté de 63 000 ha en 3 zones distinctes: une zone noyau, une zone tampon et une zone d'observation renforcée. En novembre, suite à la demande de l'Europe, une zone de vigilance de 28 000 ha a été ajoutée au périmètre.

Suite à une rencontre avec la FWA et Inter-environnement Wallonie ce 28 novembre, la Wallonie a rappelé les mesures existantes et celles envisagées :

- fixer le tableau de chasse à 660 sangliers ( correspondant à 150% du tableau de chasse habituel) au sein de la zone d'observation renforcée d'ici le 15 janvier 2019,

- prélever pour le 28 février sur chaque territoire de la zone de vigilance un nombre de sangliers équivalant à une fois et demi le nombre de sangliers prélevés l'année cynégétique précédente,

- au sein de la zone de vigilance, acheminer les sangliers vers deux centres de collecte spécifique (Vlessart et Florenville ) pour les détruire.

L'ambition est de réduire pour le 1er mars 2020 la population actuelle de sangliers de 50% pour l'ensemble de la Wallonie sur base des tableaux de chasse des années précédentes.L'objectif pour cette année étant de 30% de sangliers tirés en plus, chaque territoire de chasse devra organiser 3 chasses collectives.

En outre, un monitoring continu des tableaux de chasse et une évaluation du taux de reproduction des sangliers dans 20 territoires représentatifs deront être effectués par le SPW. Une réflexion sur le maintien du nourrissage dissuasif sera menée lors d'une table ronde ouverte aux différents acteurs de la ruralité dès janvier 2019.

A ce jour, 475 sangliers ont été prélevés dont 415 dans le périmètre infecté et 184 carcasses se sont révélées viropositives, essentiellement autour des villages de Buzenol et Ethe et autour du camp militaire de Lagland. 139 sangliers ont été tirés dans la zone d'observation renforcée.